www.lessentiel.com, le site internet des magazines l'Essentiel de la Chaussure & l'Essentiel de la Maroquinerie



> Au sommaire

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°192 - mars 2018

> Autre publication


Version "DEMO" du guide disponible pour consultation en ligne

Guide d'achat du détaillant

> Printemps-Eté 2018

> Le magazine


Version "DEMO" du magazine disponible pour consultation en ligne

l'Essentiel de la Chaussure

Supplément Maroquinerie

> n°191- février 2018

> Abonnements

l'Essentiel de la Chaussure

l'Essentiel de la Maroquinerie

> Petites annonces

l'Essentiel de la Chaussure

l'Essentiel de la Maroquinerie

Tarifs petites annonces

Contact Petites annonces

> Sites partenaires

chausseur.fr

lessentiel.org

> Contactez-nous

Publicité

Rédaction

Petites annonces

Webmaster


Copyright
DGT Associés



L'actualité de la profession (20 février 2018) - Prochaine mise à jour : avril 2018


> André chez Spartoo
André, vieille dame de 122 ans et filiale à 100 % du groupe Vivarte, est entrée en discussion exclusive avec le groupe Spartoo pour le rachat de ses actifs. Le processus de vente devrait être achevé en avril. Dans un communiqué en date du 9 janvier, Spartoo indique que « ce rapprochement permettrait d’exploiter pleinement le potentiel d’André pour créer le seul groupe de distribution de taille significative avec un chiffre d’affaires consolidé proche de 250 millions d’euros.
Spartoo s’engage à reprendre l'ensemble des boutiques de l’enseigne (sauf un magasin parisien) et leur personnel*. Ce projet, poursuit le communiqué, « permettrait de maintenir l’enseigne André, tout en continuant à ne commercialiser que des chaussures et à vendre la marque André pour une part significative de l’assortiment de ses magasins. »
Le projet industriel donnerait les moyens à André de se recentrer sur sa clientèle familiale avec l’ajout de marques internationales et d’une offre enfant plus importante dans la lignée des décisions prises par le management en place. Des tablettes permettraient aux clients d’André d’avoir accès à l’ensemble des produits du groupe Spartoo et les magasins André seraient transformés en points de click & collect pour les clients du groupe Spartoo.
Selon certaines sources, Vivarte aurait remis un chèque d'environ 8 millions d'euros à Spartoo pour qu'il rachète son enseigne... Explication plausible. En effet, les pertes d’André auraient été bien supérieures dans les comptes de Vivarte (on parle de 20 millions d’euros). Et le groupe fait l’économie d’une contestation sociale.
À noter par ailleurs que fin mars, Naf Naf, autre enseigne de Vivarte (près de 500 points de vente dans le monde et un chiffre d’affaires proche de 200 millions d’euros), sera cédée au groupe chinois Shanghai La Chapelle Fashion Co. Quant à la vente des grandes surfaces spécialisées Besson, elle devrait être achevée en septembre prochain.
Vivarte sera alors réduit aux enseignes La Halle, Caroll, Minelli, San Marina et Cosmoparis. Chevignon, pour sa part, pourrait aussi être cédée à terme en cas d'offre acceptable, ce qui n’a pas été le cas jusqu’à présent, précise-t-on chez Vivarte.
* 135 points de vente et 700 salariés. - le 20/02/2018

> Le budget habillement et chaussures des Français continue de diminuer
Depuis 2006, les dépenses que les Français consacrent à leur habillement et à leurs chaussures ont baissé de 0,8 % dans leur budget, selon Eurostat. En 2016, la France figure d’ailleurs parmi les pays européens les moins accros à la mode. Le budget mode des Français représentait 3,8 % de leur budget total, à comparer à la moyenne européenne de 4,9 %. En queue de peloton on trouve la Bulgarie (pays le moins dépensier), la Roumanie, la Hongrie et la République Tchèque... puis la France.
À l’autre extrémité du spectre : l’Estonie avec un budget mode de 6,8 %, le Portugal (6,3 %) et l’Italie (6,2 %). Les dépenses mode des Européens sont évaluées à 369,4 milliards d’euros en 2016, soit un budget moyen annuel de 800 euros par habitant (680 euros en France) pour un secteur représentant 2,7 % du produit intérieur brut européen.
Depuis 2006, si les dépenses mode des Français ont reculé de 0,8 % dans leur budget total, celles de la Lituanie (- 1,9 point), de la Grèce (- 1,3) et de l’Espagne (- 1,1) sont supérieures. Les plus fortes progressions ont été constatées en Pologne (+ 0,6 point), au Royaume Uni (+ 0,5), en Hongrie et au Luxembourg (+ 0,4). - le 20/02/2018

> NOMINATIONS
- WSN Développement. Frédéric Maus a été nommé co-directeur général de la société en charge des salons Who’s Next et Premiere Classe.
Passé par Le Bon Marché et Le Printemps, Frédéric Maus prend ensuite la tête du business développement de La Redoute où il dirige la Market Place et créé la brand boutique (espace premium mode de La Redoute). Sa profession de foi chez WSN Développement peut se lire ainsi : « Dans un écosystème où le physique et le digital ne s’opposent plus, où les frontières s’estompent entre professionnel et grand public, où les temporalités s’accélèrent, des événements tels que Who’s Next et Premiere Classe doivent apporter plus que jamais opportunités et solutions pour l’ensemble de la profession. » Tous les acteurs de la chaîne de valeur doivent travailler ensemble afin de redonner l’envie au consommateur final ; la mission de Frédéric Maus sera de positionner Who’s Next et Premiere Classe comme les moteurs de cette transformation. - le 20/02/2018

> DONNA PIÙ SE RELANCE
Après un trou d’air qui l’a déstabilisée, la marque italienne Donna Più repart de l’avant dans une nouvelle organisation. Le 22 décembre elle était, en effet, placée en période d’observation. Mais à une exception près, la force de vente, en Italie comme en France, poursuit l’aventure.
Une entité commerciale (Dainocom) a été créée pour commercialiser la marque Donna Più dont la fabrication est confiée au fabricant Daino Shoes. La continuité de la production est donc assurée. À partir de la saison Automne-Hiver 2018/19 cependant, la collection, qui était profuse, est « réduite » à quelque 150 modèles. Deux agents se partagent la France : David Hadchadourian pour la moitié Nord et Olivier Ruben pour la moitié Sud. - le 20/02/2018

> Samson France lance ATK
Une nouvelle vie débute chez Samson France, sortie de son redressement judiciaire mi-décembre 2017. Le tribunal de commerce a validé son plan de continuation qui s’est soldé par l’arrêt de la fabrication française, effective depuis décembre 2016. Mais Samson France a maintenu son bureau d’étude à Saint-Léger-sous-Cholet (49) afin de conserver sa création française. La production de la marque Artika Soft a été transférée dans l’usine marocaine de Colonnier Coiffard, société sœur. Le responsable de la production, toujours basé à Saint-Léger, se rend tous les 15 jours à Casablanca pour contrôler la production.
L’actualité de l’entreprise c’est aussi le lancement d’une gamme de confort sport, dans un esprit lifestyle. ATK, contraction d’Artika comme pour mieux souligner une filiation, est le fruit de l’expérience et du savoir-faire de Samson France dans l’élaboration et la fabrication de chaussures confort. - le 20/02/2018

> Les chaussures Gas font leurs premiers pas en France
Bien connue pour ses vêtements dans l’univers du jeanswear homme et femme, la marque italienne Gas présente en France sa collection de chaussures à compter de la saison Automne-Hiver 2018/19, principalement des sneakers et du workfoot.
La société UBC (United Brands Company), qui assure la production de plusieurs marques italiennes notoires : Enrico Coveri, Sergio Tacchini, Carrera et donc Gas, en a la responsabilité. Elle a confié la direction commerciale à Pierluigi Mazzoli, chargé de monter une équipe pour la France.
La gamme Gas comprend un premier prix à 59 euros, une gamme moyenne à 75 euros et un prix 119 euros pour le workfoot. - le 20/02/2018

> JB Martin toujours en observation
La succession de péripéties qui a marqué les tout derniers mois a pris fin provisoirement. Le 20 décembre, en effet, le tribunal de commerce de Paris a prolongé de six mois la période d'observation de JB Martin. Après sa nomination à la présidence du directoire par Francis Lagarde (Alter Finance), actionnaire de l'entreprise, Guillaume de Feydeau a élaboré un plan de continuation à la suite du redressement judiciaire prononcé en juillet 2017, plan qui devrait entraîner une recapitalisation de 7 à 8 millions d'euros et la suppression d’une centaine d’emplois. En attendant l'issue judiciaire, JB Martin prépare la collection Automne-Hiver 2018/19 qu'il proposera aux détaillants avant l'été.
- le 15/01/2018

> NeroGiardini invite ses détaillants français
31 clients de la marque italienne NeroGiardini avaient répondu à l'invitation de son PDG Enrico Bracalente de venir visiter du 12 au 14 novembre 2017 sa principale usine de fabrication et le pôle logistique – le second en importance en Europe – à Monte San Pietrangeli dans la région des Marches, proche de l'Adriatique. C’est là, dans son fief, que cet irréductible fabricant de chaussures italiennes a reçu ses invités français.
À l’occasion de cette rencontre, Monsieur Bracalente a confirmé la politique engagée par l'entreprise consistant à industrialiser ce secteur artisanal pour mieux servir les détaillants, notamment en proposant des réassorts extrêmement rapides, des conseils dans les prises de commandes basées sur des études statistiques pointues et, surtout, le refus catégorique de vendre à des plates-formes Internet. Une position ferme qui ne peut que réjouir les détaillants. L’entrepreneur italien a également confirmé toutes les actions de communication et des investissements de NeroGiardini pour accroître sa notoriété en France.
Un échange très intéressant a pu s'installer entre Monsieur Enrico Bracalente et les détaillants qui saura renforcer leur coopération dans la vente de ces produits « Made in Italy » et partager l’envie de réussite avec un produit de qualité.
- le 15/01/2018

> L’enseigne André cédée à Spartoo
Vivarte avait annoncé que son enseigne André serait cédée début 2018. C’est fait. L’acheteur n’est autre que Spartoo, qui sort franche- ment de son statut initial de pure-player… André c’est à ce jour une centaine de magasins, un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros avec 750 salariés. Spartoo réalise pour sa part un CA de 150 millions d’euros dont la moitié en dehors de son marché domestique et exploite une quinzaine de magasins à son nom. Rappelons que l’entreprise grenobloise a repris la marque enfant GBB en 2017.
Spartoo est détenue à 25 % par ses fondateurs, le solde étant contrôlé par Aplus Finance, CIC et les fonds américain Highland Capital et belge Sofina.
- le 15/01/2018

> Frank Boehly, réélu président du Conseil National du Cuir
Frank Boehly a été réélu président du Conseil National du Cuir (CNC) le 14 décembre 2017 pour 3 ans par l’Assemblée Générale de la Confédération qui regroupe les 20 fédérations de la filière française du Cuir (production, transformation, fabrication et distribution).
À l’orée de son premier mandat (2015-2017), Frank Boehly avait fixé pour le CNC plusieurs axes de travail prioritaires, notamment :
- améliorer la production de peaux de qualité pour répondre à la demande de la tannerie et des grandes entreprises françaises du luxe ; - défendre l’appellation « Cuir », encadrée par un décret, en raison d’une concurrence déloyale de la part de producteurs de matières inexactement dénommées « cuir de... » ;
- mettre en réseau les PME/PMI du cuir au sein des régions en mobilisant les élus locaux pour faire émerger des structures telles que le Pôle Cuir de l’Aveyron, l’Association du Cuir de Graulhet ou Reso’cuir en Nouvelle Aquitaine ;
- faciliter l’accès au crédit pour les PME/PMI et TPE de la filière grâce aux aides régionales et aux outils proposés par BPI France.
Ce qui fut fait.
Sur le plan de la formation, le CNC a renforcé sa mobilisation pour attirer les jeunes vers les métiers du cuir en leur montrant non seulement des savoir-faire exceptionnels mais également les métiers dynamisés par les évolutions technologiques, sur des salons grand public (l’Aventure des métiers, le Mondial des Métiers, les Portes du Cuir, le Salon de l’Agriculture) et en réalisant une application digitale sur les métiers et leur formation. Ces actions se poursuivront pendant la nouvelle mandature.
Sur la période 2018-2020, le CNC s’est fixé pour priorité l’aide à la mise en œuvre d’actions RSE adaptées à la filière cuir pour répondre à la norme ISO 26 000. En effet, l’éco-système de la filière cuir évolue, de nouvelles exigences deviennent prioritaires : protection du consomma- teur et de l’environnement, respect du bien-être animal, satisfaction des salariés, amélioration des « supply chain », partage des bonnes pratiques au niveau mondial. Pour Frank Boehly, « si la compétitivité de nos entreprises demeure une des priorités de la Filière Française du Cuir, nous les encourageons vivement pour les années 2018-2020 à développer leur approche sociétale et responsable, étape incontournable pour gagner en excellence. »
Les membres du Bureau du Conseil National du Cuir élus lors de l’Assemblée Générale du 14 décembre :
- Trésorier : Claude-Eric Paquin, président de la Fédération Française de la Chaussure.
- Secrétaire : Jean-Pierre Gualino, président de CTC, PDG de ATC Tannery Chemical.
- le 15/01/2018

> ARBELL EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Le 27 novembre, à l’occasion de leur assemblée générale, les magasins Arbell ont partagé le bilan de l’année 2017, mais également préparé le planning d’animation commerciale des saisons à venir. Cette assemblée, placée sous le signe de la mobilité, avait débuté par une rencontre convi- viale la veille au soir dans le « Bustronome », nouveau concept de restaurant ambulant offrant une vision gourmande des plus beaux monuments de Paris.
Entrant dans le vif du sujet, les détaillants arbellistes ont planché sur des sujets cruciaux comme la fidélité. En 2017, quelque 10 500 cartes de fidélité ont été ouvertes dans le réseau Arbell. Pour 2018, ce dernier prévoit la mise en place d’un système de compensation afin de répondre au nomadisme des consommateurs les plus fidèles.
Entourés des équipes de Vega-Stiac, partenaire technique, et des équipes de Webpopulation, partenaire e- commerce et marketing digital, Sonia Larue et Samuel Ciscato ont présenté le front office du site Arbellchaussures.com et le back- office qui permet la communication entre le site et les différents systèmes de caisses des magasins.
Les adhérents, co-pilotes de la place de marché Arbell, ont compris comment ils allaient optimiser leur temps de création de commandes en intégrant les articles du référentiel mutualisé des fournisseurs partenaires. L’objectif commun étant la satisfaction du client, tous les acteurs de la place de marché ont réfléchi aux différents leviers à activer pour répondre au mieux aux attentes des clients e-commerce et magasins.
Point très intéressant également, la preuve chiffrée qu’une dépense de marketing digitale génère en moyenne 4,6 fois sa valeur en chiffre d’affaires dont 40 % se répercutant sur le parc de magasins physique.
- le 15/01/2018

Copyright
DGT Associés

DGT ASSOCIÉS - SARL au capital de 7.622 - RCS CRETEIL B 420 495 970

Rédaction : 46, rue du Général-Chanzy 94130 Nogent-sur-Marne
Tél: 33 (0) 1 48 77 37 06 - Fax: 33 (0) 1 48 77 37 36

Publicité & Abonnements: 25, rue Fernand Pelloutier 92100 BOULOGNE
Tél: 33 (0) 1 46 05 40 24 - Fax: 33 (0) 1 46 05 40 25

Website design, webmastering and webhosting by & @ HENDERSON PACIFIC