www.lessentiel.com, le site internet des magazines l'Essentiel de la Chaussure & l'Essentiel de la Maroquinerie



> Au sommaire

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°245 septembre 2023

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°244 juillet 2023

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°243 - avril 2023

> Contactez-nous

Publicité

Rédaction

Petites annonces

Webmaster


Copyright
DGT Associés


L'actualité de la profession (14 septembre 2023) - Prochaine mise à jour : fin décembre 2023

> À nos lecteurs,
La situation financière de l’Essentiel de la Chaussure ne s’est pas arrangée depuis notre alerte de juillet 2022. Nous prévenions alors que son avenir s’écrivait « en pointillés ». Depuis la crise sanitaire, et singulièrement depuis la décision gouvernementale de fermer les commerces « non essentiels », la plupart des annonceurs de notre magazine ont, eux, fermé le robinet de la « pub », qui annulant son budget en cours, qui ne renouvelant pas son budget arrivé à son terme. Bref, le chiffre d’affaires de l’Essentiel s’est effondré, nous obligeant dans un premier temps à publier 4 de nos 10 numéros annuels sous forme digitale, puis à supprimer ces numéros digitaux cette année pour ne conserver que 6 parutions annuelles (papier). Dans le même temps, nous avons dû licencier deux salariées, notre pigiste mode et Marie-Claire, en charge de l’administration et du Guide du détaillant. Et pour durer, les actionnaires ont dû renforcer à plusieurs reprises les fonds propres de l’entreprise.
Après ces tentatives de sauver le magazine, nous devons constater que nous sommes arrivés au bout des possibilités puisque ses finances ne se sont pas améliorées. Dans ces conditions, il nous est impossible de poursuivre la publication de l’Essentiel sous sa forme actuelle. Bruno Destrez et Philippe Gilles – les actionnaires de la société éditrice de l’Essentiel – ont donc pris la décision non pas d’arrêter définitivement la parution mais de la limiter, en 2024, à 2 parutions annuelles, en février (numéro daté Mars) et août (numéro daté Septembre), c’est-à-dire les numéros qui marquent le début de la commercialisation des nouvelles collections automne-hiver et printemps-été. Ce sont aussi les deux seuls numéros qui restent rentables. Nous pensons qu’il est bon pour la profession qu’un lien, même distendu, continue d’exister.
Nous espérons que vous comprendrez notre décision que l’on ne peut malheureusement plus différer.
Notre prochain numéro paraîtra dès lors le 19 février 2024 avant les salons parisiens et les expositions régionales.
En attendant nous vous souhaitons une excellente saison automne-hiver !

L’Essentiel de la Chaussure
- le 14/09/2023


> Rieker célébrera ses 150 ans en 2024 !
L’entreprise aura 150 ans l’an prochain. Quand on a à la fois l’antériorité de Rieker et son aura internationale, on ne laisse pas passer cette occasion de fêter l’évènement en grandes pompes !?Son opération anniversaire 2024 s’articulera autour des deux prochaines saisons (85 jours en été 2024 et 65 en hiver), soit 150 jours d’animation. Rieker tirera au sort des budgets de commande d’une valeur totale de 1,2 million d’euros parmi tous les vendeurs participants. Ils pourront être utilisés pour les achats de la saison prochaine ! Il y aura 20 gagnants, détaillants et consommateurs, par jour au niveau européen, ce qui représente un budget total sur les 150 jours de 1 200 000 euros (400 euros par détaillant gagnant) et 300 000 euros pour les consommateurs (100 euros par gagnant).
Tous les détaillants participants recevront le kit publicitaire PLV gratuit en magasin. En plus du présentoir d’anniversaire, d’autres supports publicitaires peuvent être commandés. Les chaussures sélectionnées pour le présentoir d‘anniversaire seront disponibles dans la collection Rieker. Il y aura 13 modèles anniversaire au total dans la collection Printemps-Été 2024. - le 14/09/2023
> Une Française gagne le premier prix de la grande campagne internationale de Rieker
« Découvrir le monde avec Rieker », c’est sous cette devise que la grande campagne internationale de Rieker Schuh AG a permis à des acheteurs de chaussures Rieker de gagner un grand nombre de prix. La promotion active des ventes fait partie d'une stratégie à long terme dont l'objectif est de soutenir le commerce et de créer des expériences d'achat uniques pour les consommateurs. Environ 4 000 magasins dans 11 pays ont participé à cette action promotionnelle. Outre les nombreux lots et bons d'achat, c'est surtout le premier prix qui attire l’attention.
Il se trouve que c’est une consommatrice française originaire de Lyon, cliente de Rieker, qui l’a gagné. Elle a reçu un camping-car d'une valeur de 120 000 euros spécialement conçu pour Rieker ! - le 14/09/2023
> Tamaris lance une ligne de parfums !
Arguant qu’aucun accessoire n’est aussi personnel que le parfum d’une femme, Tamaris lance sa propre ligne pour permettre aux femmes de révéler toutes les facettes de leur personnalité, franchissant ainsi une nouvelle étape clé dans son positionnement en tant que marque lifestyle. Ses trois fragrances : Joyful, Powerful et Soulful, sont autant de parfums expressifs, « empreints de caractère et de passion, et incarnant chacun une émotion particulière. » La nouvelle ligne de parfums est d'ores et déjà disponible dans la boutique en ligne Tamaris, et le sera également dans une sélection de magasins à compter du mois d’octobre, au prix de 39,95 chacun. - le 14/09/2023
> La Maison de l’espadrille à la fête de l’espadrille !
On peut être fabricant français d’espadrilles, ne pas être domicilié à Mauléon-Licharre, capitale française de l’espadrille, et participer à la fête de l'espadrille qui s’est tenue dans cette ville le 15 août. Tel est le cas de La Maison de l’espadrille qui a affrété un car pour transporter les 40 collaborateurs de l’entreprise. Certains d’entre eux ont participé à la marche en espadrilles de 5 km, d'autres à la course à pied en espadrilles de 5 km ! - le 14/09/2023
> Lancement du programme de transformation des zones commerciales
Les zones commerciales se sont développées depuis les années 1960 et sont au cœur du commerce d’aujourd’hui, puisqu’elles concentrent les trois quarts des dépenses des Français dans les magasins. Elles marquent en profondeur le paysage comme les territoires français mais doivent répondre néanmoins à des enjeux économiques, environnementaux et sociaux considérables qui invitent les acteurs publics comme privés à les réinventer.?Dans cette perspective, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, et Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme ont lancé le programme de transformation des zones commerciales, à Bercy, lundi 11 septembre. - le 14/09/2023
> Naf Naf en redressement judiciaire
La marque française de prêt-à-porter féminin (131 magasins) doit faire face à « des arriérés de paiement de loyers » accumulés durant la période de l’épidémie. Devant ses difficultés à y répondre, elle a demandé et obtenu son placement en redressement judiciaire le 6 septembre.?Lancée en 1973, la marque emploie 660 salariés en France et affichait en 2022 un chiffre d'affaires de 141 millions d'euros,« en croissance», selon le porte-parole. La société avait commencé à se restructurer et supprimé 27 postes en juin dernier dans le cadre d'un PSE. Elle avait déjà été placée en redressement judiciaire en mai 2020 et reprise dans la foulée par le groupe franco-turc SY,?qui est toujours son actionnaire, et qui avait déjà acquis l'enseigne Sinéquanone en 2019. - le 14/09/2023
> Une nouvelle aide pour les commerçants touchés par les émeutes
Les procédures pour obtenir l’« aide financière exceptionnelle », un dispositif existant réservé aux travailleurs indépendants, vont être assouplies ont annoncé les ministres Bruno Le Maire et Olivia Grégoire. Cette mesure prendra la forme d’un traitement accéléré des demandes d'aide pour les commerçants impactés par les émeutes de l’été. Concrètement, cette aide financière, adressée aux travailleurs indépendants et non aux entreprises, pourra aller jusqu’à 6 000 euros par commerçant, avec un barème variable en fonction du nombre de jours de fermeture. Jusqu’à sept jours, elle pourra aller jusqu’à 3 000 euros ; 5 000 euros jusqu’à 14 jours et jusqu'à 6 000 euros pour plus de 15 jours. « Les dossiers seront étudiés au cas par cas », indique-t-on à Bercy. Ces aides ne seront ni soumises à cotisations et contributions sociales ni à charges fiscales.
Pour bénéficier de cette aide financière, qui peut être demandée jusqu'au 31 août, les commerçants indépendants doivent remplir un formulaire disponible auprès de l’Urssaf et fournir notamment une copie du dépôt de plainte et une copie de la déclaration d’assurance. - le 22/08/2023

> Les déboires de La Cavalerie
Jeudi 27 juillet, la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) examinait le projet de construction d’un village de marques à La Cavalerie. Si la réponse officielle sera connue fin août, une source proche du dossier indique que l'avis rendu devrait être négatif, stoppant à nouveau le projet d’installer un village de marques dans cette commune de l’Aveyron. Véritable serpent de mer, le projet controversé remonte à une quinzaine d’années. Le Village était pourtant revenu sur le devant de la scène début avril, après un avis favorable accordé par la CDAC. Ses défenseurs mettaient en avant une estimation « basse » de visiteurs entre 1 et 1,5 million par an, 135 emplois direct dont 80 % de CDI et une quarantaine de boutiques. - le 22/08/2023

> L’usine La Manufacture d’Éram labellisée EPV
L’usine de Jarzé (Maine-et-Loire) appartenant à Éram doit fermer en 2024. Mais la seconde usine?du Groupe, la Manufacture, qui emploie 150 salariés à Montjean-sur-Loire, vient d’être labellisée?« Entreprise du patrimoine vivant », pour une période de cinq ans. La Manufacture travaille pour le groupe (Bocage, Sessile...) bien sûr mais pas seulement. Elle a comme clients Le Coq sportif ou 1083... Le label EPV distingue “les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence”. - le 22/08/2023

> 5e édition du Sustainable Leather Forum le 11 septembre
La 5e édition du Sustainable Leather Forum (SLF) organisé par la Filière française du cuir se déroulera au Palais Brongniart (ancienne Bourse) à Paris le lundi 11 septembre en présence de Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'Industrie. Il y sera question de sourcing, d’éco- circularité, de fabrication, d’innocuité et de réparabilité. Le Sustainable Leather Forum réunit de nombreux professionnels de la filière cuir, de la mode, du luxe et du design. Plus de 450 professionnels et experts de la mode, du luxe et du design sont attendus pour échanger sur les grands défis en matière de RSE pour l’ensemble de l’industrie du cuir. International, ce symposium a pour objectif d’échanger sur les grands défis de l’industrie du cuir et sur son positionnement en matière de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Cette année encore, le Sustainable Leather Forum reçoit 18 intervenants triés sur le volet qui animeront durant cette journée 4 tables rondes complétées par 4 keynotes exclusives. - le 22/08/2023

> Parution de la 13e édition du World Footwear Yearbook
APICCAPS, l'Association portugaise de la chaussure, vient de publier la 13e édition de son World Footwear Yearbook lancé en 2011. L'Annuaire analyse les tendances les plus importantes au sein de l'industrie mondiale de la chaussure. La disponibilité des données pour 2022, tant en quantité qu'en valeur, permet de positionner les principaux acteurs en matière de production, de consommation, d'exportations et d'importations. Cette publication comprend également une analyse spécifique de 84 marchés différents ainsi que l'évolution des principaux acteurs mondiaux du secteur.
L’annuaire relève qu'en 2022, la production et les exportations de chaussures ont augmenté respectivement de 7,6 % et 9 %. La production mondiale de chaussures a atteint le seuil de 23,9 milliards de paires, rebondissant aux niveaux d'avant la pandémie. L’an dernier, 15,2 milliards de paires ont été exportées dans le monde, ce qui représente une reprise après la baisse enregistrée à la suite de la crise sanitaire, mais toujours en deçà du record enregistré en 2014 (15,7 milliards de paires). - le 22/08/2023

> Crecendo et Centro Paris font bande à part

Le salon Crecendo se tiendra du 3 au 5 septembre au Parc Floral de Paris, son site habituel, alors que Centro Paris, qui a quitté le parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, lequel faisait l’unanimité contre lui, occupera l’Espace Champerret (17e) les 24 et 25 septembre. Aux dates de Centro Paris, Crecendo organise un showroom dans les pavillons du Parc Floral comme cela avait été le cas il y a un an. - le 22/08/2023


> André repris par une société belge
L'enseigne André avait été placée en redressement judiciaire début février. Le 30 mars, le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine), estimant qu’elle disposait de « capacités de financement suffisantes », ordonnait la poursuite de la période d’observation. Celle-ci avait été fixée à 6 mois. Mais dès le 2 mai, elle faisait l’objet d’un plan de cession au profit d'une société belge, Optakare, qui devait reprendre 21 magasins sur les 49 détenus jusqu'à présent par 1MONDE9, propriétaire depuis 2020 de la chaîne historique, ainsi que 119 salariés sur 250. Le tribunal a prévu « une faculté de substitution au profit d'une société de reprise française », a indiqué l'administrateur judiciaire, ajoutant que cette société était « en cours de constitution ». On n’en sait pas plus à cette heure. - le 22/05/2023

> Spartoo dans le rouge en 2022
La perte nette consolidée de Spartoo est ressorti l’an dernier à 4,6 millions d'euros, contre + 1,5 million en 2021. La marge commerciale s'établit à 62,6 millions d'euros sur la période (42 % du CA), contre 43% en 2021. Après avoir enregistré une perte de 3,1 millions d'euros au 1er semestre, l'EBITDA ajusté du groupe ressort positif à 1,9 million d'euros au second semestre.
Le chiffre d'affaires de Spartoo est en légère baisse, passant de 150,3 millions d'euros en 2021 à 149,1 millions d'euros en 2022. Le coût d'acquisition des nouveaux clients 2022 traduit les investissements marketing réalisés en télévision au 1er semestre 2022. Sur le second semestre, ce dernier s'élève ainsi à 11 euros, soit une chute de 38 % par rapport au 1er semestre 2022.
À l’issue de l’exercice 2022, Spartoo disposait d'une trésorerie de 9,4 millions d’euros. La dette nette s'établit à 14,9 millions d'euros au 31 décembre 2022 contre - 8,7 millions d'euros un an auparavant. - le 22/05/2023

> Influenceurs : La DGCCRF a intensifié ses contrôles au 1er trimestre
50 influenceurs ont été contrôlés par la DGCCRF au cours du 1er trimestre 2023, soit presque autant de contrôles en trois mois que sur l’ensemble de l’année 2022. Un constat d’infraction, passible de poursuites pour pratiques commerciales trompeuses, a pu être établi pour 60 % d’entre eux (30 influenceurs). L’accompagnement et le contrôle du secteur de l’influence est, et restera, une priorité d’action de Bruno Le Maire, d’Olivia Grégoire et de la DGCCRF. Aucun de ces 30 influenceurs n’était transparent quant au caractère commercial de sa démarche et l’identité de la personne pour le compte de laquelle il agissait. Ces constats conduiront au prononcé de 18 injonctions de cesser des pratiques illicites, et à 16 procès-verbaux pénaux. - le 22/05/2023

> Le Groupe Wortmann plante plus de 13 000 arbres
Après le reboisement en 2022, auquel le groupe a aidé, d'une surface de 16,2 hectares au mémorial Hermann, la plantation d'arbres se poursuit dans le Silberbachtal avec 13 300 jeunes plants sur une surface de 6 hectares cette fois. En cinq ans, Wortmann fournira à l'association régionale de Lippe* un total de 125 000 euros pour restaurer la population d'arbres endommagés dans les zones forestières de cette région. Le Silberbachtal en est la zone la plus idyllique. En détail, ces 13 300 jeunes plants se composent de 4 500 chênes sessiles, 1 200 chênes rouges, 3 200 châtaigniers, 3 400 pins Douglas et 1 000 cèdres de l'Atlas, une espèce d'arbre originaire d'Afrique du Nord, qui supporte très bien les périodes sèches et qui est peu exigeante au sol.
* L’arrondissement de Lippe est une division administrative allemande située dans la province de Westphalie-Lippe dans le land de Rhénanie-du-Nord - Westphalie. Le chef-lieu du district est Detmold où le siège du groupe est implanté. - le 22/05/2023

> EN BREF…
CHAUSSEA RACHÈTE LE NOM SAN MARINA
San Marina a subi une liquidation judiciaire en février dernier. Ses dernières collections ont été reprises et mises sur le marché par le déstockeur Noz (lire ci-dessous). Pourtant, en dépit de ces indices de fin de vie, le nom San Marina est appelé à renaître grâce aux bons soins de Chaussea. Ce géant de la chaussure en France avec près de 500 points de vente et plus de 4 000 salariés a racheté le nom de marque, le nom de domaine et les modèles déposés. Il fera revivre la marque San Marina, qui bénéficie d’une bonne notoriété, via des corners dans ses magasins dès 2024. - le 22/05/2023

> INTERSPORT REPREND GO SPORT
Le tribunal de commerce de Grenoble a choisi Intersport pour reprendre le groupe Go Sport au détriment de son principal concurrent, le britannique Frasers-Sports Direct. Le tribunal a ainsi suivi « l'avis unanime du parquet, des créanciers et des salariés », a t-il été précisé dans un communiqué du procureur adjoint. Intersport s'engage à reprendre 72 magasins correspondant à 90 % des emplois, pour un prix de 35 millions d'euros, contre 10 millions proposés par son rival. - le 22/05/2023

> LE DÉSTOCKEUR NOZ À LA FÊTE !
Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Noz (300 magasins !), leader européen du déstockage, vient illustrer cette maxime. En effet, l’enseigne mayennaise s’est appropriée en quelques mois les stocks de Camaïeu (prêt-à-porter), Made.com (meubles) et San Marina. La collection Printemps-Été 2023 du chausseur liquidé en février. Noz proposait une ristourne de 60% sur les prix d'origine des chaussures, pièces de maroquinerie et accessoires qui étaient vendus chez San Marina. - le 22/05/2023

> LA FIN DU TICKET DE CAISSE PAPIER ENCORE REPORTÉE

Après déjà deux reports, la fin du ticket de caisse a été reportée au 1er août 2023 en raison de l’inflation. Ce report permettra aux consommateurs de continuer à le consulter. Cette mesure prise au nom de l'écologie avec pour objectif de réduire la production de déchets concerne également les tickets de cartes bancaires et les bons d'achat. Devant initialement entrer en vigueur le 1er janvier 2023, elle avait de nouveau été reportée au 1er avril. - le 22/05/2023

> NÉCROLOGIE
Jean-Marc Gaucher, président de Repetto
Jean-Marc Gaucher, président et propriétaire de la Maison Repetto, est décédé le 9 mai à Paris à l’âge de 70 ans. Né à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 1953, d’un père ouvrier chez Renault et d’une mère commerçante, Jean-Marc Gaucher quitte l’école à 15 ans. Curieux, généreux, ouvert, il se révèle un grand amoureux du sport et en particulier de la course de fond qu’il pratique à haut niveau. Il se fait repérer par le propriétaire de Reebok qui lui propose la distribution exclusive des produits sur le territoire français. En 1994, il devient PDG de Reebok France et vice-président de Reebok International.
En 1999, il a l’opportunité de reprendre Repetto, alors en grave difficulté. Jean-Marc Gaucher lui a permis de redevenir une entreprise performante dans le secteur du luxe et à l’international. Outre des collaborations avec des grands noms de la mode (Issey Miyake dès 2000, puis Yohji Yamamoto, Comme des Garçons ou encore Karl Lagerfeld. Repetto a été distinguée « Entreprise du Patrimoine Vivant » en 2013.
Depuis plusieurs années Jean-Marc Gaucher avait fait appel à sa fille, Charlotte Gaucher-Holmann pour le seconder et préparer l’avenir. Début 2022, tout en restant président, il a installé une nouvelle gouvernance en nommant Laurence Lévy CEO, aux côtés de Charlotte. Cette dernière reprend désormais la Présidence de la marque. - le 22/05/2023

> André : poursuite de la période d’observation
L'enseigne André, placée en redressement judiciaire début février, « dispose de capacités de financement suffisantes », a estimé le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine). Ce dernier a ordonné le 30 mars la poursuite de la période d'observation. Celle-ci avait été fixée à 6 mois. André a été repris en 2020 par l'entreprise 1Monde9 de François Feijoo, lui-même ancien PDG de l'enseigne. Le 27 janvier, 1Monde9 a déclaré la cessation de ses paiements et demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. - le 25/04/2023

> Clergerie placé en redressement judiciaire
Déficitaire depuis plusieurs années, l’entreprise de Romans-sur-Isère emploie à ce jour 150 salariés. Le tribunal de commerce de Paris l’a placée en redressement judiciaire le 29 mars. L’échec d’une « procédure de conciliation ouverte pour trouver des solutions in bonis » entre ses actionnaires et créanciers et améliorer sa trésorerie a fait basculer l’entreprise en redressement judiciaire, souligne Dominique Bernard, manageur de transition et conseil du fonds Mirabaud Patrimoine Vivant, actionnaire, depuis 2020, de Clergerie par le truchement de French Legacy Group.
Depuis 2020, ses ventes à l’export ont subi la crise sanitaire, notamment en Chine. Puis la guerre en Ukraine a freiné l’afflux de touristes dans ses boutiques au nombre de treize, dont six en France, et renchéri les coûts de fabrication dans son usine de Romans-sur-Isère. Le chiffre d’affaires se monterait à 20 millions d’euros. - le 25/04/2023
> Salamander et Reborn liquidées
Solemma, propriétaire des enseignes de chaussures Salamander et Reborn, a été mise en liquidation judiciaire le 23 février dernier. 100 emplois sont supprimés et 19 magasins vont fermer. - le 25/04/2023

> Faguo change de partenaire
La marque de mode masculine, engagée dans la protection de l'environnement, quitte le périmètre du groupe Eram et fait entrer à son capital deux nouveaux partenaires : le spécialiste du capital-développement Nextstage AM ( Xerfi, Adopt Parfums...) et Sodero, société de capital-investissement du Grand Ouest, Faguo étant basée à Nantes. Dans la foulée la marque a levé 15 millions d’euros auprès de ses deux nouveaux partenaires. Le Groupe Eram était au capital de Faguo à hauteur de 49 % depuis 2017. - le 25/04/2023

> Le Conseil d'État juge que les dark stores sont des « entrepôts »
Le Conseil d'État a jugé que les « dark stores » tant décriés étaient des « entrepôts » au sens du code de l'urbanisme et du plan local d'urbanisme parisien, donnant raison à la Mairie de Paris dans le contentieux qui l'oppose aux sociétés Frichti et Gorillas. Ces sociétés de livraison rapide, qui avaient gagné une première bataille judiciaire en octobre 2022, « auraient dû déposer une déclaration auprès de la mairie pour utiliser comme « dark stores » des locaux qui étaient à l'origine des commerces traditionnels », a tranché la plus haute juridiction française. - le 25/04/2023

> Nomination
Marie Cheval, PDG de Carmila, nouvelle Présidente de la Fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires
Le Conseil d’Administration de la fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires (ex-CNCC) a élu à sa tête Marie Cheval, PDG de la foncière Carmila, à l’unanimité de ses membres. Marie Cheval devient donc présidente de la Fédération. Elle succède à ce poste à Jacques Ehrmann, directeur général du groupe Altarea, qui dirigeait la Fédération depuis mars 2019. Jacques Ehrmann a été l’artisan de la mutation du CNCC vers la Fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires, contribuant à mieux incarner la diversité des actifs commerciaux à la gestion desquels participent les adhérents de la Fédération.

Marie Cheval (Institut d’études politiques de Paris et ENA) a exercé entre 2002 et 2011 diverses responsabilités au sein du groupe La Poste pour créer et développer La Banque Postale. Elle prend par la suite la Direction générale de Boursorama. Elle rejoint le groupe Carrefour en 2017 où elle occupe plusieurs fonctions de direction. Depuis 2020, Marie Cheval est PDG de Carmila, 3e société cotée de centres commerciaux en Europe. - le 25/04/2023

> Nécrologie : Décès à 96 ans de Jean-Marie Papillon
Jean-Marie Papillon, qui dirigea longtemps la société Papillon-ponte, notamment spécialisée dans l’enfant, implantée dans la région devenue les Hauts-de-France, est décédé le 19 avril à l’âge de 96 ans. M. Papillon avait été parallèlement à ses activités de détaillant président de la Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF) et président fondateur de la Confédération européenne des associations de détaillants en chaussures. Il fut également président de la Commission Commerce de la CCI de Lille Roubaix Tourcoing. Ses enfants Manuela et Philippe avaient repris l’affaire après son départ à la retraite. - le 25/04/2023

> San Marina a fermé
Un traumatisme de plus pour les acteurs de la mode : les 163 magasins de l’enseigne de chaussures San Marina ont fermé définitivement le samedi 18 février faute de repreneur. Quelque 680 employés perdent ainsi leur emploi. Les administrateurs l’avaient annoncé le 14 février aux représentants syndicaux, soit quelques jours auparavant seulement. La direction n’a même pas attendu la décision de liquidation du tribunal de Marseille, le lundi 20 février, pour procéder à la fermeture générale.
Dans le cadre de la liquidation judiciaire, la direction de l’entreprise a néanmoins proposé aux 680 salariés qui ont vu leur poste supprimé de pouvoir bénéficier d'une offre de reclassement en CDI chez Minelli, également détenue par l'homme d’affaires Stéphane Collaert. Cela concerne 70 emplois. - le 15/03/2023

> Création du fonds de garantie publique « énergie »
Avec la publication de l’arrêté du 10 février 2023 et l’accord formel de la Commission européenne obtenu le 1er mars 2023, le gouvernement met en place un fonds public de garantie permettant aux entreprises fortement consommatrices de gaz ou d’électricité de demander à des banques, des entreprises d’assurance ou des sociétés de financement de bénéficier de cautionnements partiellement garantis par l’État pour leurs contrats de fourniture d’énergie, en remplacement des collatéraux demandés par les fournisseurs d’énergie. - le 15/03/2023
> RECTIFICATIFS
Les Italiens à Centro Paris
Les organisateurs de Centro Paris nous écrivent : Arici a proposé à Centro Paris de les rejoindre en mettant à leur disposition 1 000 m2 d’exposition. Or Centro Paris a besoin de 6 000 m2. Le bureau exécutif de Centro Paris se réunira très prochai- nement et rendra sa décision. Il est à noter qu’à ce jour, le responsable de Centro Italie n’a en rien confirmé son intention de retourner au sein de Crecendo. Le bureau Centro Paris.
Palmero International à Centro Paris
Dans notre précédent numéro daté Mars 2023 (n° 242), dans le texte « Palmero International, spécialiste de la chaussure brésilienne », page 42, nous avons indiqué par erreur que la société Palmero International et ses différentes marques devaient exposer sur Crecendo. En réalité, elles exposent sur Centro Paris à Paris-Nord Villepinte du 19 au 21 mars. - le 15/03/2023

> Opération reconquête du commerce rural
La ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, Olivia Grégoire, et la ministre déléguée chargée des collectivités territoriales et de la ruralité, Dominique Faure, ont annoncé le 22 février le lancement du programme de reconquête du commerce rural, avec une enveloppe de 12 millions d’euros pour 2023. L’État apportera un soutien à l’installation des commerces en zones rurales. Il y a urgence : selon l’Insee plus de 21 000 communes ne disposent d’aucun commerce, soit 62 % des communes françaises contre 25 % en 19801.
Concrètement, pour les commerces sédentaires, l’acquisition des locaux et les travaux relatifs à la remise en état du local pourront être pris en charge à hauteur de 50 % dans une limite de 50 000 euros, auxquels pourront s’ajouter 20 000 euros pour l’aménagement des locaux et l’acquisition du matériel professionnel, avec une majoration à 25 000 euros si le projet présente un intérêt particulier en matière de développement durable, ou un caractère innovant dans son modèle économique : circuits courts, insertion de publics défavorisés, implication du tissu associatif local, expérimentation d’un lieu de collecte mutualisé pour les commandes numériques... - le 15/03/2023

> Arcus, le retour !
Fin 2017, après 145 ans d’activité, Arcus fermait. Une marque française emblématique, née en 1872 au pied des Pyrénées, ne répondait plus. Mais Arcus revient avec l’ambition de retrouver toute sa place sur le marché du détail indépendant. On doit cette renaissance à Philippe Depreaux, lui-même chausseur à Rouen, bien placé pour savoir qu’il existe une vraie attente chez les détaillants pour ce type de produit qualitatif, utilisant des beaux cuirs (veau), souple et au bon chaussant, marque de fabrique d’Arcus depuis quasiment ses origines. Philippe Depreaux avait dans sa première vie professionnelle, il y a trente ans, déjà travaillé sur ce type de projet en Italie. Cette fois c’est le Portugal qui est sollicité pour la fabrication. Une première petite collection (10 modèles) pour le Printemps-Été 2023 est en cours de livraison chez quelques détaillants, mais c’est surtout la collection Automne-Hiver 2023/24 qui marquera la relance d’Arcus avec 24 modèles repris ou très inspirés de ses grands classiques d’antan : mocassins, petits richelieus, etc. - le 15/03/2023

> « Indestructible Cuir », la nouvelle campagne digitale de la Filière française du cuir
Lancée par le Conseil national du cuir (CNC), la campagne a pour objectif de promouvoir la matière cuir à travers l’une de ses qualités inhérentes : la réparabilité. En effet, né de la valorisation d’un déchet, le cuir est une matière résistante et durable. Parfait exemple d’économie circulaire, le cuir se répare et se réinvente à l’infini. À ce titre, le CNC s’est associé au studio de création Matter of Fact afin d’imaginer une campagne digitale originale : boots, sneakers, sacs à main... les articles en cuir sont fortement éprouvés par des machines de destruction puis réparés grâce aux savoir-faire des artisans et cordonniers. La campagne « Indestructible Cuir » se déroule sur les réseaux sociaux : Instagram, Linkedin, Facebook, Twitter et Youtube. Elle a débuté le 20 février pour s’achever mi- mars. - le 15/03/2023

> Crecendo et Centro Paris aux mêmes dates à partir de septembre prochain
Les détaillants n’ont guère apprécié d’avoir à choisir, en septembre dernier, entre Crecendo au Parc Floral de Paris et Centro Paris à Paris- Nord Villepinte, le premier salon ayant avancé ses dates au début du mois, le second souhaitant conserver les dates traditionnelles en fin de mois. Devant le mécontentement quasi général, Jean-Pierre Gonet, président de la FDCF, a provoqué une réunion de conciliation entre les organisateurs des deux salons au siège de la fédération des détaillants. Il en est résulté que, « dans un but d’apaisement », les expositions régionales de Villefranche/Saône et Nantes ainsi que Centro Paris ont accepté de décaler leurs dates dès la saison prochaine.
C’est ainsi que, pour la saison Printemps-Été 2024, le salon Promo Chaussures Rhône-Alpes de Villefranche/Saône se déroulera les 27, 28 et 29 août 2023, Crecendo et Centro Paris les 3, 4 et 5 septembre, et Step Ouest Nantes les 10 et 11 septembre. Lors de son assemblée générale du 6 février, l’Arici, organisatrice de Crecendo, a décidé de proposer à Centro Paris de lui allouer au Parc Floral une surface d’exposition équivalente à celle dont disposaient ses exposants en mars 2022. À l’heure où nous mettions sous presse, lundi 13 février, l’Arici attendait une réponse. On ne sait donc toujours pas à cette date si les deux salons se dérouleront en un même lieu. Mais d’ores et déjà, une majorité des agents italiens de l’ancien espace « Centro » au sein de Crecendo rentre au bercail dès cette session de février 2023. - le 20/02/2023

> André : un avenir en pointillés
Début février, le tribunal de commerce de Nanterre a placé en redressement judiciaire la société 1Monde9, propriétaire de l’enseigne André depuis août 2020. L’entreprise basée à La Défense (92) a déclaré la cessation de ses paiements le 27 janvier et demandé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire le 2 février. 1Monde9 emploie quelque 280 salariés et réalise un chiffre d’affaires HT annuel d’un peu moins de 31 millions d’euros. Le tribunal de commerce de Nanterre a fixé une prochaine date d’audience au 30 mars pour « statuer s’il y a lieu sur la poursuite d’activité ». Après ses déboires successifs, on peut s’interroger, comme c’est d’ailleurs le cas pour San Marina, sur la capacité d’André à trouver un repreneur ! Qui va s’intéresser à une enseigne certes historique et à forte notoriété mais qui enchaîne les défaillances depuis des décennies à l’exception de l’intermède François Feijoo entre 2005 et 2013 On peut s’attendre par contre à ce que des candidats se déclarent pour reprendre des magasins, l’enseigne étant réputée historiquement pour la qualité de ses emplacements en centre-ville. Le 30 mars, c’est-à-dire très vite, nous serons fixés. Avant sa reprise par la société 1Monde9 en 2020, l’enseigne succursaliste avait été cédée à Spartoo en 2018. Deux ans plus tard, au bord du gouffre et en pleine période Covid, elle était reprise par François Feijoo associé à des investisseurs privés.- le 20/02/2023

> San Marina sur le fil du rasoir
En redressement judiciaire depuis le 22 septembre 2022, l’enseigne de chaussures San Marina (680 salariés) peine à attirer des candidats à la reprise. Le 7 février, ceux-ci devaient présenter leur dossier auprès du tribunal mais ils étaient peu nombreux et leurs propositions peu rassurantes. La veille de l’échéance, le 6 février, Laurent Portella et Stéphane Collaert avaient annoncé aux représentants des salariés qu’ils renonçaient à présenter une offre.
Trois candidats se seraient manifestés mais sans intentions de réactiver l’enseigne. Seuls une poignée de magasins les intéressent. On citera notamment l’enseigne de lingerie Valege pour... six points de vente. Dans ces conditions, les risques de liquidation pure et simple de l’enseigne sont élevés.
En janvier 2022, les actionnaires de San Marina avaient également racheté Minelli (260 points de vente et près de 700 salariés).- le 20/02/2023

> L’accord de 2022 sur les rééchelonnements des PGE renouvelé
L’accord de place sur les restructurations de Prêts Garantis par l’État (PGE) dans le cadre de la Médiation du crédit aux entreprises est prolongé jusqu’au 31 décembre 2023. L’accord de place du 19 janvier 2022 a instauré une procédure simplifiée dédiée aux TPE/PME, en complément des dispositifs déjà existants, pour permettre, en cas de difficulté avérée, le rééchelonnement des PGE avec maintien de la garantie de l’État. Ce dispositif de rééchelonnement rapide, gratuit, confidentiel et non-judiciaire se fait sous l’égide de la Médiation du crédit aux entreprises de la Banque de France.
Dans leur grande majorité, les entreprises ont fait face en 2022 au remboursement de leur PGE sans difficulté : d’ores et déjà plus de 30 milliards de crédits ont été intégralement remboursés sur les 106 milliards d’euros octroyés aux TPE/PME depuis 2020.- le 20/02/2023

> 5e édition du Sustainable Leather Forum à Paris le 11 septembre
Cette 5e édition du Sustainable Leather Forum (SLF) organisé par la Filière française du cuir se déroulera au Palais Brongniart (ancienne Bourse) à Paris le lundi 11 septembre. Il y sera question de sourcing, d’éco-circularité, de fabrication, d’innocuité et de réparabilité. Le Sustainable Leather Forum est devenu en peu de temps un événement incontournable, réunissant de nombreux professionnels de la filière cuir, de la mode, du luxe et du design. International, ce symposium a pour objectif d’échanger sur les grands défis de l’industrie du cuir et sur son positionnement en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).- le 20/02/2023

> L’AG de la FDCF à Hyères (Var) les 4 et 5 juin
La Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF) organise sa prochaine assemblée générale les dimanche 4 et lundi 5 juin à Hyères dans le département du Var. Ce sera comme chaque année le moment fort de la vie fédérale ainsi qu'une occasion d’échange et de convivialité entre chausseurs. Tous les adhérents sont les bienvenus, il suffit de s’inscrire. On pourra lire les détails dans le prochain Journal du Détaillant qui paraîtra fin février. D’ici cette échéance, la fédération sera représentée sur le salon Crecendo du 26 au 28 février. - le 20/01/2023

> San Marina cherche repreneur
San Marina a été placée en redressement judiciaire le 22 septembre. L’enseigne emploie 680 salariés et compte 163 magasins. Stéphane Collaert avait présenté le 27 octobre un plan de restructuration durci qui menaçait 210 postes contre 152 dans un premier temps. Mais désormais, San Marina est en quête d'un repreneur. En effet, devant les difficultés traversées par la chaîne, les administrateurs judiciaires mandatés ont décidé de lancer un appel d'offres en vue de la reprise globale de l'enseigne. Ils en ont informé le 8 décembre le comité social et économique de l’entreprise. - le 20/01/2023

> Le Journal du Textile liquidé
Le Journal du Textile aurait fêté ses 60 printemps l’an prochain... s’il avait survécu à la crise sanitaire. Las, le journal de référence de la filière textile-habillement, créé en 1964 par Lucien Abra qui l’aura dirigé pendant plus de 50 ans, a dû rendre les armes, touché et coulé par le Covid-19 qui a asséché ses ressources. Le JT a demandé lui- même le 29 novembre son placement en liquidation judiciaire pour « insuffisance d’actifs », en clair les abonnements et la publicité, au tribunal de commerce de Nancy, la société éditrice Alea Conseil ayant son siège social à Saxon-Sion (Meurthe-et-Moselle). Cette société avait en effet repris l'ensemble des parts du Journal du Textile en novembre 2021. La cessation de paiement avait été déclarée le 26 octobre dernier. On ne sait rien à ce jour d’une éventuelle cession de la « marque » Journal du Textile. - le 20/01/2023

> Marché mondial de la chaussure : Croissance annuelle moyenne de 3,8 % d’ici 2030
Le marché mondial de la chaussure atteindra les 220 milliards de dollars en 2030, selon le cabinet américain IndexBox, contre 163,2 milliards de dollars en 2022, signant ainsi une croissance annuelle moyenne de 3,8 %. Porté par l'intérêt toujours plus croissant pour le fitness et autres activités sportives, notamment dans les pays émergents, le segment de la chaussure de sport reste le poids lourd du marché mondial de la chaussure. En 2025, ses ventes devraient peser 100 milliards de dollars, toujours emmenées par les grands équipementiers sportifs Nike, Adidas et Puma. - le 20/01/2023

> Indépendants : De nouvelles baisses de charges
Les commerçants, les artisans, les agriculteurs... tous les indépendants vont profiter d'une nouvelle baisse de leur charge. Le décret signé le 1er décembre profitera à 1,6 million de personnes, selon le gouvernement. Les gains seront variables en fonction des profils mais elles tourneront autour de « 550 euros par an quand on est au Smic », a précisé Gabriel Attal, ministre chargé des Comptes publics. La mesure devait entrer en vigueur fin 2022 pour les agriculteurs et début 2023 pour les autres bénéficiaires. Le décret doit être publié dans les prochains jours au Journal officiel. Il s'agit d'un nouvel effort pour les comptes publics, après le bouclier tarifaire pour les particuliers, l'amortisseur pour les PME et TPE, les aides pour les grandes entreprises... Cette fois, le coût est évalué à « plus de 500 millions d'euros par an ». - le 20/01/2023

> « Black Friday » : souvent des prix trompeurs
Selon une étude de la Commission européenne publiée le 19 décembre dernier, plus de 40 % des sites web contrôlés ne respectent pas les obligations légales, telles que l’affichage, comme base de la remise, du prix le plus bas appliqué sur les trente derniers jours. Le « Black Friday », ou « vendredi noir » en français, ouvre la période du shopping de Noël avec des réductions massives pendant le dernier week-end de novembre. Mais le « Black Friday » ne brille pas par sa transparence.

Un contrôle a donc été réalisé en collaboration avec treize autorités nationales dans l’Union européenne pour vérifier comment sont présentées les réductions de prix. Après l’analyse de 16 000 références de produits sur 176 sites de vente en ligne, la Commission a constaté que 43 % des sites web contrôlés sont en violation de la réglementation européenne. - le 20/01/2023

Copyright
DGT Associés

DGT ASSOCIÉS - SARL au capital de 7.622 - RCS CRETEIL B 420 495 970

Rédaction : 46, rue du Général-Chanzy 94130 Nogent-sur-Marne
Tél: 33 (0) 1 48 77 37 06 - Fax: 33 (0) 1 48 77 37 36

Publicité & Abonnements: 25, rue Fernand Pelloutier 92100 BOULOGNE
Tél: 33 (0) 1 46 05 40 24 - Fax: 33 (0) 1 46 05 40 25

Website design, webmastering and webhosting by & @ HENDERSON PACIFIC 


www.lessentiel.com, le site internet des magazines l'Essentiel de la Chaussure & l'Essentiel de la Maroquinerie



> Au sommaire

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°245 septembre 2023


> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°244 - juillet 2023

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°243 - avril 2023

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°242 - mars 2023

> Petites annonces

l'Essentiel de la Chaussure

Tarifs petites annonces

Contact Petites annonces

> Contactez-nous

Publicité

Rédaction

Petites annonces

Webmaster


Copyright
DGT Associés


L'actualité de la profession (14 septembre 2023 - Prochaine mise à jour : décembre 2023)


> À nos lecteurs !
La situation financière de
l’Essentiel de la Chaussure ne s’est pas arrangée depuis notre alerte de juillet 2022. Nous prévenions alors que son avenir s’écrivait « en pointillés ». Depuis la crise sanitaire, et singulièrement depuis la décision gouvernementale de fermer les commerces « non essentiels », la plupart des annonceurs de notre magazine ont, eux, fermé le robinet de la « pub », qui annulant son budget en cours, qui ne renouvelant pas son budget arrivé à son terme. Bref, le chiffre d’affaires de l’Essentiel s’est effondré, nous obligeant dans un premier temps à publier 4 de nos 10 numéros annuels sous forme digitale, puis à supprimer ces numéros digitaux cette année pour ne conserver que 6 parutions annuelles (papier). Dans le même temps, nous avons dû licencier deux salariées, notre pigiste mode et Marie-Claire Destrez, en charge de l’administration et du Guide du détaillant. Et pour durer, les actionnaires ont dû renforcer à plusieurs reprises les fonds propres de l’entreprise.
Après ces tentatives de sauver le magazine, nous devons constater que nous sommes arrivés au bout des possibilités puisque ses finances ne se sont pas améliorées. Dans ces conditions, il nous est impossible de poursuivre la publication de l’Essentiel sous sa forme actuelle. Bruno Destrez et Philippe Gilles – les actionnaires de la société éditrice de l’Essentiel – ont donc pris la décision non pas d’arrêter définitivement la parution mais de la limiter, en 2024, à 2 parutions annuelles, en février (numéro daté Mars) et août (numéro daté Septembre), c’est-à-dire les numéros qui marquent le début de la commercialisation des nouvelles collections automne-hiver et printemps-été. Ce sont aussi les deux seuls numéros qui restent rentables. Nous pensons qu’il est bon pour la profession qu’un lien, même distendu, continue d’exister.
Nous espérons que vous comprendrez notre décision que l’on ne peut malheureusement plus différer.
Notre prochain numéro paraîtra dès lors le 19 février 2024 avant les salons parisiens et les expositions régionales.
En attendant nous vous souhaitons une excellente saison automne-hiver !
L’Essentiel de la Chaussure - le 14/09/2023

> Rieker célébrera ses 150 ans en 2024 !
L’entreprise aura 150 ans l’an prochain. Quand on a à la fois l’antériorité de Rieker et son aura internationale, on ne laisse pas passer cette occasion de fêter l’évènement en grandes pompes ! Son opération anniversaire 2024 s’articulera autour des deux prochaines saisons (85 jours en été 2024 et 65 en hiver), soit 150 jours d’animation. Rieker tirera au sort des budgets de commande d’une valeur totale de 1,2 million d’euros parmi tous les vendeurs participants. Ils pourront être utilisés pour les achats de la saison prochaine ! Il y aura 20 gagnants, détaillants et consommateurs, par jour au niveau européen, ce qui représente un budget total sur les 150 jours de 1 200 000 euros (400 euros par détaillant gagnant) et 300 000 euros pour les consommateurs (100 euros par gagnant).
Tous les détaillants participants recevront le kit publicitaire PLV gratuit en magasin. En plus du présentoir d’anniversaire, d’autres supports publicitaires peuvent être commandés. Les chaussures sélectionnées pour le présentoir d‘anniversaire seront disponibles dans la collection Rieker. Il y aura 13 modèles anniversaire au total dans la collection Printemps-Été 2024. - le 14/09/2023

> Une Française gagne le premier prix de la grande campagne internationale de Rieker
« Découvrir le monde avec Rieker », c’est sous cette devise que la grande campagne internationale de Rieker Schuh AG a permis à des acheteurs de chaussures Rieker de gagner un grand nombre de prix. La promotion active des ventes fait partie d'une stratégie à long terme dont l'objectif est de soutenir le commerce et de créer des expériences d'achat uniques pour les consommateurs. Environ 4 000 magasins dans 11 pays ont participé à cette action promotionnelle. Outre les nombreux lots et bons d'achat, c'est surtout le premier prix qui attire l’attention.
Il se trouve que c’est une consommatrice française originaire de Lyon, cliente de Rieker, qui l’a gagné. Elle a reçu un camping-car d'une valeur de 120 000 euros spécialement conçu pour Rieker ! - le 14/09/2023

> Tamaris lance une ligne de parfums !
Arguant qu’aucun accessoire n’est aussi personnel que le parfum d’une femme, Tamaris lance sa propre ligne pour permettre aux femmes de révéler toutes les facettes de leur personnalité, franchissant ainsi une nouvelle étape clé dans son positionnement en tant que marque lifestyle. Ses trois fragrances : Joyful, Powerful et Soulful, sont autant de parfums expressifs, « empreints de caractère et de passion, et incarnant chacun une émotion particulière. » La nouvelle ligne de parfums est d'ores et déjà disponible dans la boutique en ligne Tamaris, et le sera également dans une sélection de magasins à compter du mois d’octobre, au prix de 39,95 chacun. - le 14/09/2023

> La Maison de l’espadrille à la fête de l’espadrille !
On peut être fabricant français d’espadrilles, ne pas être domicilié à Mauléon-Licharre, capitale française de l’espadrille, et participer à la fête de l'espadrille qui s’est tenue dans cette ville le 15 août. Tel est le cas de La Maison de l’espadrille qui a affrété un car pour transporter les 40 collaborateurs de l’entreprise. Certains d’entre eux ont participé à la marche en espadrilles de 5 km, d'autres à la course à pied en espadrilles de 5 km ! - le 14/09/2023

> Lancement du programme de transformation des zones commerciales
Les zones commerciales se sont développées depuis les années 1960 et sont au cœur du commerce d’aujourd’hui, puisqu’elles concentrent les trois quarts des dépenses des Français dans les magasins. Elles marquent en profondeur le paysage comme les territoires français mais doivent répondre néanmoins à des enjeux économiques, environnementaux et sociaux considérables qui invitent les acteurs publics comme privés à les réinventer. Dans cette perspective, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, et Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme ont lancé le programme de transformation des zones commerciales, à Bercy, lundi 11 septembre. - le 14/09/2023

> Naf Naf en redressement judiciaire
La marque française de prêt-à-porter féminin (131 magasins) doit faire face à « des arriérés de paiement de loyers » accumulés durant la période de l’épidémie. Devant ses difficultés à y répondre, elle a demandé et obtenu son placement en redressement judiciaire le 6 septembre. Lancée en 1973, la marque emploie 660 salariés en France et affichait en 2022 un chiffre d'affaires de 141 millions d'euros,« en croissance», selon le porte-parole. La société avait commencé à se restructurer et supprimé 27 postes en juin dernier dans le cadre d'un PSE. Elle avait déjà été placée en redressement judiciaire en mai 2020 et reprise dans la foulée par le groupe franco-turc SY, qui est toujours son actionnaire, et qui avait déjà acquis l'enseigne Sinéquanone en 2019. - le 14/09/2023

> Une nouvelle aide pour les commerçants touchés par les émeutes
Les procédures pour obtenir l’« aide financière exceptionnelle », un dispositif existant réservé aux travailleurs indépendants, vont être assouplies ont annoncé les ministres Bruno Le Maire et Olivia Grégoire. Cette mesure prendra la forme d’un traitement accéléré des demandes d'aide pour les commerçants impactés par les émeutes de l’été. Concrètement, cette aide financière, adressée aux travailleurs indépendants et non aux entreprises, pourra aller jusqu’à 6 000 euros par commerçant, avec un barème variable en fonction du nombre de jours de fermeture. Jusqu’à sept jours, elle pourra aller jusqu’à 3 000 euros ; 5 000 euros jusqu’à 14 jours et jusqu'à 6 000 euros pour plus de 15 jours. « Les dossiers seront étudiés au cas par cas », indique-t-on à Bercy. Ces aides ne seront ni soumises à cotisations et contributions sociales ni à charges fiscales.
Pour bénéficier de cette aide financière, qui peut être demandée jusqu'au 31 août, les commerçants indépendants doivent remplir un formulaire disponible auprès de l’Urssaf et fournir notamment une copie du dépôt de plainte et une copie de la déclaration d’assurance.- le 25/08/2023

> Les déboires de La Cavalerie
Jeudi 27 juillet, la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) examinait le projet de construction d’un village de marques à La Cavalerie. Si la réponse officielle sera connue fin août, une source proche du dossier indique que l'avis rendu devrait être négatif, stoppant à nouveau le projet d’installer un village de marques dans cette commune de l’Aveyron. Véritable serpent de mer, le projet controversé remonte à une quinzaine d’années. Le Village était pourtant revenu sur le devant de la scène début avril, après un avis favorable accordé par la CDAC. Ses défenseurs mettaient en avant une estimation « basse » de visiteurs entre 1 et 1,5 million par an, 135 emplois direct dont 80 % de CDI et une quarantaine de boutiques.- le 25/08/2023

> L’usine La Manufacture d’Éram labellisée EPV
L’usine de Jarzé (Maine-et-Loire) appartenant à Éram doit fermer en 2024. Mais la seconde usine du Groupe, la Manufacture, qui emploie 150 salariés à Montjean-sur-Loire, vient d’être labellisée « Entreprise du patrimoine vivant », pour une période de cinq ans. La Manufacture travaille pour le groupe (Bocage, Sessile...) bien sûr mais pas seulement. Elle a comme clients Le Coq sportif ou 1083... Le label EPV distingue “les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence”.- le 25/08/2023

> 5e édition du Sustainable Leather Forum le 11 septembre
La 5e édition du Sustainable Leather Forum (SLF) organisé par la Filière française du cuir se déroulera au Palais Brongniart (ancienne Bourse) à Paris le lundi 11 septembre en présence de Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'Industrie. Il y sera question de sourcing, d’éco- circularité, de fabrication, d’innocuité et de réparabilité. Le Sustainable Leather Forum réunit de nombreux professionnels de la filière cuir, de la mode, du luxe et du design. Plus de 450 professionnels et experts de la mode, du luxe et du design sont attendus pour échanger sur les grands défis en matière de RSE pour l’ensemble de l’industrie du cuir. International, ce symposium a pour objectif d’échanger sur les grands défis de l’industrie du cuir et sur son positionnement en matière de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Cette année encore, le Sustainable Leather Forum reçoit 18 intervenants triés sur le volet qui animeront durant cette journée 4 tables rondes complétées par 4 keynotes exclusives.- le 25/08/2023

> Parution de la 13e édition du World Footwear Yearbook
APICCAPS, l'Association portugaise de la chaussure, vient de publier la 13e édition de son World Footwear Yearbook lancé en 2011. L'Annuaire analyse les tendances les plus importantes au sein de l'industrie mondiale de la chaussure. La disponibilité des données pour 2022, tant en quantité qu'en valeur, permet de positionner les principaux acteurs en matière de production, de consommation, d'exportations et d'importations. Cette publication comprend également une analyse spécifique de 84 marchés différents ainsi que l'évolution des principaux acteurs mondiaux du secteur.
L’annuaire relève qu'en 2022, la production et les exportations de chaussures ont augmenté respectivement de 7,6 % et 9 %. La production mondiale de chaussures a atteint le seuil de 23,9 milliards de paires, rebondissant aux niveaux d'avant la pandémie. L’an dernier, 15,2 milliards de paires ont été exportées dans le monde, ce qui représente une reprise après la baisse enregistrée à la suite de la crise sanitaire, mais toujours en deçà du record enregistré en 2014 (15,7 milliards de paires).- le 25/08/2023

> Crecendo et Centro Paris font bande à part
Le salon Crecendo se tiendra du 3 au 5 septembre au Parc Floral de Paris, son site habituel, alors que Centro Paris, qui a quitté le parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, lequel faisait l’unanimité contre lui, occupera l’Espace Champerret (17e) les 24 et 25 septembre. Aux dates de Centro Paris, Crecendo organise un showroom dans les pavillons du Parc Floral comme cela avait été le cas il y a un an. - le 25/08/2023

> La FDCF en assemblée générale à Hyères
Après Sète (Hérault) l’an passé, la Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF) avait convié le 5 juin à Hyères sur la presqu’île de Giens son Conseil fédéral et les chausseurs qui le souhaitaient à assister à son assemblée générale ordinaire, doublée cette année d’une AG extraordinaire chargée d’approuver un changement de statuts. La veille au soir, comme à l’accoutumée, un dîner très convivial rassemblait les invités.
À signaler que la FDCF vient d’éditer son Rapport de branche 2022 – en réalité les données sont celles de 2021. Ces statistiques éclairent la réalité de la profession qui comptait alors 2 480 entreprises et 3 330 magasins employant au moins un salarié et réalisant en moyenne un CA de 413 080 euros par entreprise. Le détail indépendant comptait 9 200 salariés fin 2021 dont 85 % de femmes, 81 % en CDI et 70 % à temps plein. Précisons que le nombre de magasins est passé de 3 840 en 2011 à 3 330 dix ans plus tard avec un creux en 2014 et 2015 (2 860 et 2 850 magasins). Précisons encore que 73 % des entreprises du détail exploite un point de vente et 1 % de 5 à 9 magasins. Au delà on passe dans la catégorie du succursalisme. Mais un certain nombre de « gros » détaillants se revendiquent chausseurs indépendants. 82 % des magasins sont implantés en centre-ville, 8 % en centre commercial, 7 % dans des ZAC et 3 % dans des ZI. 4 magasins sur 5 sont non franchisés multimarques.- le 04/07/2023

> Clergerie placé en redressement judiciaire
Déficitaire depuis plusieurs années, l’entreprise de Romans-sur-Isère emploie à ce jour 150 salariés. Le tribunal de commerce de Paris l’a placée en redressement judiciaire le 29 mars. L’échec d’une « procédure de conciliation ouverte pour trouver des solutions in bonis » entre ses actionnaires et créanciers et améliorer sa trésorerie a fait basculer l’entreprise en redressement judiciaire, souligne Dominique Bernard, manageur de transition et conseil du fonds Mirabaud Patrimoine Vivant, actionnaire, depuis 2020, de Clergerie par le truchement de French Legacy Group.
Depuis 2020, ses ventes à l’export ont subi la crise sanitaire, notamment en Chine. Puis la guerre en Ukraine a freiné l’afflux de touristes dans ses boutiques au nombre de treize, dont six en France, et renchéri les coûts de fabrication dans son usine de Romans-sur- Isère. Le chiffre d’affaires se monterait à 20 millions d’euros.- le 04/07/2023

> 5 édition du Sustainable Leather Forum le 11 septembre
La 5e édition du Sustainable Leather Forum (SLF) organisé par la Filière française du cuir se déroulera au Palais Brongniart (ancienne Bourse) à Paris le lundi 11 septembre en présence de Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'Industrie. Il y sera question de sourcing, d’éco-circularité, de fabrication, d’innocuité et de réparabilité. Le Sustainable Leather Forum réunit de nombreux professionnels de la filière cuir, de la mode, du luxe et du design. Plus de 450 professionnels et experts de cette filière sont attendus pour échanger sur les grands défis en matière de RSE pour l’ensemble de l’industrie du cuir.- le 04/07/2023

> Plus de 260 000 articles contrefaits saisis en Seine-Saint-Denis
Plus de 260 000 articles de contrefaçon, d'une valeur marchande estimée à 8 millions d'euros, ont été saisis début mai dans trois entrepôts de Seine-Saint-Denis. Dans le détail, l’Office central pour la répression du faux-monnayage (OCRFM) a saisi 228 000 chaussures et 32 000 vêtements textiles (T-shirts et survêtements) contrefaits, soit plus de 80 tonnes de marchandises. Les articles, fabriqués en Chine, imitaient des marques de luxe ainsi que des équipementiers sportifs.
Par ailleurs, une étude publiée le 12 juin par l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) montre que près d'un tiers (31 %) des habitants de l'UE jugent « toujours acceptable » d'acheter des produits de contrefaçon lorsque le prix du produit authentique est trop élevé, tandis que 13 % disent s'en être sciemment procurés au cours de l'année écoulée.- le 04/07/2023

> N'Go ouvre son capital à sa communauté
La marque de baskets éthiques et équitables N'go ouvre son capital à sa communauté en passant par une levée de fonds participative sur LITA.co, la plateforme spécialisée dans l’investissement durable. Tout le monde peut devenir actionnaire N'go en investissant à partir de 100 euros dans la marque. La marque souhaite récolter 300 000 euros à partir de juillet (période de collecte) afin d'accélérer son développement sur trois leviers : la création d’une gamme de bagagerie et accessoire innovante ; un investissement plus important dans la R&D pour réduire l’impact carbone des produits ; enfin le déploiement à l’international.- le 04/07/2023

> Payote lance une levée de fonds de 2 millions d'euros pour construire sa propre usine
Payote, marque d'espadrilles made in France, connaît un grand succès depuis sa création en 2016. Le fondateur et président de l’entreprise tricolore, Olivier Gelly, lance un plan de financement de 2 millions d'euros pour ouvrir sa propre usine de fabrication à Perpignan. Ce plan d'industrialisation se déroulera en deux temps : 500 000 euros sont recherchés via la plateforme de financement participatif WiSEED.com et 1,5 million en cours de discussions avancées avec les banques partenaires. Avec cette nouvelle unité de confection, l'entreprise catalane vise une production d'un million de paires par an et l'embauche d'au moins 80 personnes.- le 04/07/2023

> Crecendo et Centro Paris font bande à part
Sous l’égide de la FDCF, un accord de principe avait été passé entre les organisations des deux salons le 23 janvier 2023. Ceux-ci devaient se tenir aux mêmes dates en mars et septembre – le choix s’était porté sur celles de Crecendo en début de mois. Pour le lieu, rien n’avait été décidé formellement. En mars dernier, les deux salons ont finalement fait bande à part (dates et lieu). Ce sera encore le cas en septembre : Crecendo se tiendra du 3 au 5 septembre septembre au Parc Floral de Paris, son site habituel, et Centro Paris les 24 et 25 septembre à l’Espace Champerret (17e). Aux dates de Centro Paris, Crecendo organise un showroom dans les pavillons du Parc Floral comme cela avait été le cas il y a un an. Faut-il préciser que les chausseurs manifestent leur mécontentement et qu’au bout du compte les deux expositions risquent de pâtir de ce conflit . - le 04/07/2023

> André repris par une société belge
L'enseigne André avait été placée en redressement judiciaire début février. Le 30 mars, le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine), estimant qu’elle disposait de « capacités de financement suffisantes », ordonnait la poursuite de la période d’observation. Celle-ci avait été fixée à 6 mois. Mais dès le 2 mai, elle faisait l’objet d’un plan de cession au profit d'une société belge, Optakare, qui devait reprendre 21 magasins sur les 49 détenus jusqu'à présent par 1MONDE9, propriétaire depuis 2020 de la chaîne historique, ainsi que 119 salariés sur 250. Le tribunal a prévu « une faculté de substitution au profit d'une société de reprise française », a indiqué l'administrateur judiciaire, ajoutant que cette société était « en cours de constitution ». On n’en sait pas plus à cette heure. - le 22/05/2023

> Spartoo dans le rouge en 2022
La perte nette consolidée de Spartoo est ressorti l’an dernier à 4,6 millions d'euros, contre + 1,5 million en 2021. La marge commerciale s'établit à 62,6 millions d'euros sur la période (42 % du CA), contre 43% en 2021. Après avoir enregistré une perte de 3,1 millions d'euros au 1er semestre, l'EBITDA ajusté du groupe ressort positif à 1,9 million d'euros au second semestre.
Le chiffre d'affaires de Spartoo est en légère baisse, passant de 150,3 millions d'euros en 2021 à 149,1 millions d'euros en 2022. Le coût d'acquisition des nouveaux clients 2022 traduit les investissements marketing réalisés en télévision au 1er semestre 2022. Sur le second semestre, ce dernier s'élève ainsi à 11 euros, soit une chute de 38 % par rapport au 1er semestre 2022.
À l’issue de l’exercice 2022, Spartoo disposait d'une trésorerie de 9,4 millions d’euros. La dette nette s'établit à 14,9 millions d'euros au 31 décembre 2022 contre - 8,7 millions d'euros un an auparavant. - le 22/05/2023

> Influenceurs : La DGCCRF a intensifié ses contrôles au 1er trimestre
50 influenceurs ont été contrôlés par la DGCCRF au cours du 1er trimestre 2023, soit presque autant de contrôles en trois mois que sur l’ensemble de l’année 2022. Un constat d’infraction, passible de poursuites pour pratiques commerciales trompeuses, a pu être établi pour 60 % d’entre eux (30 influenceurs). L’accompagnement et le contrôle du secteur de l’influence est, et restera, une priorité d’action de Bruno Le Maire, d’Olivia Grégoire et de la DGCCRF. Aucun de ces 30 influenceurs n’était transparent quant au caractère commercial de sa démarche et l’identité de la personne pour le compte de laquelle il agissait. Ces constats conduiront au prononcé de 18 injonctions de cesser des pratiques illicites, et à 16 procès-verbaux pénaux. - le 22/05/2023

> Le Groupe Wortmann plante plus de 13 000 arbres
Après le reboisement en 2022, auquel le groupe a aidé, d'une surface de 16,2 hectares au mémorial Hermann, la plantation d'arbres se poursuit dans le Silberbachtal avec 13 300 jeunes plants sur une surface de 6 hectares cette fois. En cinq ans, Wortmann fournira à l'association régionale de Lippe* un total de 125 000 euros pour restaurer la population d'arbres endommagés dans les zones forestières de cette région. Le Silberbachtal en est la zone la plus idyllique. En détail, ces 13 300 jeunes plants se composent de 4 500 chênes sessiles, 1 200 chênes rouges, 3 200 châtaigniers, 3 400 pins Douglas et 1 000 cèdres de l'Atlas, une espèce d'arbre originaire d'Afrique du Nord, qui supporte très bien les périodes sèches et qui est peu exigeante au sol.
* L’arrondissement de Lippe est une division administrative allemande située dans la province de Westphalie-Lippe dans le land de Rhénanie-du-Nord - Westphalie. Le chef-lieu du district est Detmold où le siège du groupe est implanté. - le 22/05/2023

> EN BREF…
CHAUSSEA RACHÈTE LE NOM SAN MARINA
San Marina a subi une liquidation judiciaire en février dernier. Ses dernières collections ont été reprises et mises sur le marché par le déstockeur Noz (lire ci-dessous). Pourtant, en dépit de ces indices de fin de vie, le nom San Marina est appelé à renaître grâce aux bons soins de Chaussea. Ce géant de la chaussure en France avec près de 500 points de vente et plus de 4 000 salariés a racheté le nom de marque, le nom de domaine et les modèles déposés. Il fera revivre la marque San Marina, qui bénéficie d’une bonne notoriété, via des corners dans ses magasins dès 2024. - le 22/05/2023

> INTERSPORT REPREND GO SPORT
Le tribunal de commerce de Grenoble a choisi Intersport pour reprendre le groupe Go Sport au détriment de son principal concurrent, le britannique Frasers-Sports Direct. Le tribunal a ainsi suivi « l'avis unanime du parquet, des créanciers et des salariés », a t-il été précisé dans un communiqué du procureur adjoint. Intersport s'engage à reprendre 72 magasins correspondant à 90 % des emplois, pour un prix de 35 millions d'euros, contre 10 millions proposés par son rival. - le 22/05/2023

> LE DÉSTOCKEUR NOZ À LA FÊTE !
Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Noz (300 magasins !), leader européen du déstockage, vient illustrer cette maxime. En effet, l’enseigne mayennaise s’est appropriée en quelques mois les stocks de Camaïeu (prêt-à-porter), Made.com (meubles) et San Marina. La collection Printemps-Été 2023 du chausseur liquidé en février. Noz proposait une ristourne de 60% sur les prix d'origine des chaussures, pièces de maroquinerie et accessoires qui étaient vendus chez San Marina. - le 22/05/2023

> LA FIN DU TICKET DE CAISSE PAPIER ENCORE REPORTÉE
Après déjà deux reports, la fin du ticket de caisse a été reportée au 1er août 2023 en raison de l’inflation. Ce report permettra aux consommateurs de continuer à le consulter. Cette mesure prise au nom de l'écologie avec pour objectif de réduire la production de déchets concerne également les tickets de cartes bancaires et les bons d'achat. Devant initialement entrer en vigueur le 1er janvier 2023, elle avait de nouveau été reportée au 1er avril. - le 22/05/2023

> NÉCROLOGIE
Jean-Marc Gaucher, président de Repetto
Jean-Marc Gaucher, président et propriétaire de la Maison Repetto, est décédé le 9 mai à Paris à l’âge de 70 ans. Né à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 1953, d’un père ouvrier chez Renault et d’une mère commerçante, Jean-Marc Gaucher quitte l’école à 15 ans. Curieux, généreux, ouvert, il se révèle un grand amoureux du sport et en particulier de la course de fond qu’il pratique à haut niveau. Il se fait repérer par le propriétaire de Reebok qui lui propose la distribution exclusive des produits sur le territoire français. En 1994, il devient PDG de Reebok France et vice-président de Reebok International.
En 1999, il a l’opportunité de reprendre Repetto, alors en grave difficulté. Jean-Marc Gaucher lui a permis de redevenir une entreprise performante dans le secteur du luxe et à l’international. Outre des collaborations avec des grands noms de la mode (Issey Miyake dès 2000, puis Yohji Yamamoto, Comme des Garçons ou encore Karl Lagerfeld. Repetto a été distinguée « Entreprise du Patrimoine Vivant » en 2013.
Depuis plusieurs années Jean-Marc Gaucher avait fait appel à sa fille, Charlotte Gaucher-Holmann pour le seconder et préparer l’avenir. Début 2022, tout en restant président, il a installé une nouvelle gouvernance en nommant Laurence Lévy CEO, aux côtés de Charlotte. Cette dernière reprend désormais la Présidence de la marque. - le 22/05/2023

> André : poursuite de la période d’observation
L'enseigne André, placée en redressement judiciaire début février, « dispose de capacités de financement suffisantes », a estimé le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine). Ce dernier a ordonné le 30 mars la poursuite de la période d'observation. Celle-ci avait été fixée à 6 mois. André a été repris en 2020 par l'entreprise 1Monde9 de François Feijoo, lui-même ancien PDG de l'enseigne. Le 27 janvier, 1Monde9 a déclaré la cessation de ses paiements et demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. - le 25/04/2023

> Clergerie placé en redressement judiciaire
Déficitaire depuis plusieurs années, l’entreprise de Romans-sur-Isère emploie à ce jour 150 salariés. Le tribunal de commerce de Paris l’a placée en redressement judiciaire le 29 mars. L’échec d’une « procédure de conciliation ouverte pour trouver des solutions in bonis » entre ses actionnaires et créanciers et améliorer sa trésorerie a fait basculer l’entreprise en redressement judiciaire, souligne Dominique Bernard, manageur de transition et conseil du fonds Mirabaud Patrimoine Vivant, actionnaire, depuis 2020, de Clergerie par le truchement de French Legacy Group.
Depuis 2020, ses ventes à l’export ont subi la crise sanitaire, notamment en Chine. Puis la guerre en Ukraine a freiné l’afflux de touristes dans ses boutiques au nombre de treize, dont six en France, et renchéri les coûts de fabrication dans son usine de Romans-sur-Isère. Le chiffre d’affaires se monterait à 20 millions d’euros. - le 25/04/2023

> Salamander et Reborn liquidées
Solemma, propriétaire des enseignes de chaussures Salamander et Reborn, a été mise en liquidation judiciaire le 23 février dernier. 100 emplois sont supprimés et 19 magasins vont fermer. - le 25/04/2023

> Faguo change de partenaire
La marque de mode masculine, engagée dans la protection de l'environnement, quitte le périmètre du groupe Eram et fait entrer à son capital deux nouveaux partenaires : le spécialiste du capital-développement Nextstage AM ( Xerfi, Adopt Parfums...) et Sodero, société de capital-investissement du Grand Ouest, Faguo étant basée à Nantes. Dans la foulée la marque a levé 15 millions d’euros auprès de ses deux nouveaux partenaires. Le Groupe Eram était au capital de Faguo à hauteur de 49 % depuis 2017. - le 25/04/2023

> Le Conseil d'État juge que les dark stores sont des « entrepôts »
Le Conseil d'État a jugé que les « dark stores » tant décriés étaient des « entrepôts » au sens du code de l'urbanisme et du plan local d'urbanisme parisien, donnant raison à la Mairie de Paris dans le contentieux qui l'oppose aux sociétés Frichti et Gorillas. Ces sociétés de livraison rapide, qui avaient gagné une première bataille judiciaire en octobre 2022, « auraient dû déposer une déclaration auprès de la mairie pour utiliser comme « dark stores » des locaux qui étaient à l'origine des commerces traditionnels », a tranché la plus haute juridiction française. - le 25/04/2023

> Nomination
Marie Cheval, PDG de Carmila, nouvelle Présidente de la Fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires
Le Conseil d’Administration de la fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires (ex-CNCC) a élu à sa tête Marie Cheval, PDG de la foncière Carmila, à l’unanimité de ses membres. Marie Cheval devient donc présidente de la Fédération. Elle succède à ce poste à Jacques Ehrmann, directeur général du groupe Altarea, qui dirigeait la Fédération depuis mars 2019. Jacques Ehrmann a été l’artisan de la mutation du CNCC vers la Fédération des Acteurs du Commerce dans les Territoires, contribuant à mieux incarner la diversité des actifs commerciaux à la gestion desquels participent les adhérents de la Fédération.
Marie Cheval (Institut d’études politiques de Paris et ENA) a exercé entre 2002 et 2011 diverses responsabilités au sein du groupe La Poste pour créer et développer La Banque Postale. Elle prend par la suite la Direction générale de Boursorama. Elle rejoint le groupe Carrefour en 2017 où elle occupe plusieurs fonctions de direction. Depuis 2020, Marie Cheval est PDG de Carmila, 3e société cotée de centres commerciaux en Europe. - le 25/04/2023

> Nécrologie : Décès à 96 ans de Jean-Marie Papillon
Jean-Marie Papillon, qui dirigea longtemps la société Papillon-ponte, notamment spécialisée dans l’enfant, implantée dans la région devenue les Hauts-de-France, est décédé le 19 avril à l’âge de 96 ans. M. Papillon avait été parallèlement à ses activités de détaillant président de la Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF) et président fondateur de la Confédération européenne des associations de détaillants en chaussures. Il fut également président de la Commission Commerce de la CCI de Lille Roubaix Tourcoing. Ses enfants Manuela et Philippe avaient repris l’affaire après son départ à la retraite. - le 25/04/2023

> San Marina a fermé
Un traumatisme de plus pour les acteurs de la mode : les 163 magasins de l’enseigne de chaussures San Marina ont fermé définitivement le samedi 18 février faute de repreneur. Quelque 680 employés perdent ainsi leur emploi. Les administrateurs l’avaient annoncé le 14 février aux représentants syndicaux, soit quelques jours auparavant seulement. La direction n’a même pas attendu la décision de liquidation du tribunal de Marseille, le lundi 20 février, pour procéder à la fermeture générale.
Dans le cadre de la liquidation judiciaire, la direction de l’entreprise a néanmoins proposé aux 680 salariés qui ont vu leur poste supprimé de pouvoir bénéficier d'une offre de reclassement en CDI chez Minelli, également détenue par l'homme d’affaires Stéphane Collaert. Cela concerne 70 emplois. - le 15/03/2023

> Création du fonds de garantie publique « énergie »
Avec la publication de l’arrêté du 10 février 2023 et l’accord formel de la Commission européenne obtenu le 1er mars 2023, le gouvernement met en place un fonds public de garantie permettant aux entreprises fortement consommatrices de gaz ou d’électricité de demander à des banques, des entreprises d’assurance ou des sociétés de financement de bénéficier de cautionnements partiellement garantis par l’État pour leurs contrats de fourniture d’énergie, en remplacement des collatéraux demandés par les fournisseurs d’énergie. - le 15/03/2023

> RECTIFICATIFS
Les Italiens à Centro Paris
Les organisateurs de Centro Paris nous écrivent : Arici a proposé à Centro Paris de les rejoindre en mettant à leur disposition 1 000 m2 d’exposition. Or Centro Paris a besoin de 6 000 m2. Le bureau exécutif de Centro Paris se réunira très prochai- nement et rendra sa décision. Il est à noter qu’à ce jour, le responsable de Centro Italie n’a en rien confirmé son intention de retourner au sein de Crecendo. Le bureau Centro Paris.

Palmero International à Centro Paris
Dans notre précédent numéro daté Mars 2023 (n° 242), dans le texte « Palmero International, spécialiste de la chaussure brésilienne », page 42, nous avons indiqué par erreur que la société Palmero International et ses différentes marques devaient exposer sur Crecendo. En réalité, elles exposent sur Centro Paris à Paris-Nord Villepinte du 19 au 21 mars. - le 15/03/2023

> Opération reconquête du commerce rural
La ministre déléguée chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, Olivia Grégoire, et la ministre déléguée chargée des collectivités territoriales et de la ruralité, Dominique Faure, ont annoncé le 22 février le lancement du programme de reconquête du commerce rural, avec une enveloppe de 12 millions d’euros pour 2023. L’État apportera un soutien à l’installation des commerces en zones rurales. Il y a urgence : selon l’Insee plus de 21 000 communes ne disposent d’aucun commerce, soit 62 % des communes françaises contre 25 % en 19801.
Concrètement, pour les commerces sédentaires, l’acquisition des locaux et les travaux relatifs à la remise en état du local pourront être pris en charge à hauteur de 50 % dans une limite de 50 000 euros, auxquels pourront s’ajouter 20 000 euros pour l’aménagement des locaux et l’acquisition du matériel professionnel, avec une majoration à 25 000 euros si le projet présente un intérêt particulier en matière de développement durable, ou un caractère innovant dans son modèle économique : circuits courts, insertion de publics défavorisés, implication du tissu associatif local, expérimentation d’un lieu de collecte mutualisé pour les commandes numériques... - le 15/03/2023

> Arcus, le retour !
Fin 2017, après 145 ans d’activité, Arcus fermait. Une marque française emblématique, née en 1872 au pied des Pyrénées, ne répondait plus. Mais Arcus revient avec l’ambition de retrouver toute sa place sur le marché du détail indépendant. On doit cette renaissance à Philippe Depreaux, lui-même chausseur à Rouen, bien placé pour savoir qu’il existe une vraie attente chez les détaillants pour ce type de produit qualitatif, utilisant des beaux cuirs (veau), souple et au bon chaussant, marque de fabrique d’Arcus depuis quasiment ses origines. Philippe Depreaux avait dans sa première vie professionnelle, il y a trente ans, déjà travaillé sur ce type de projet en Italie. Cette fois c’est le Portugal qui est sollicité pour la fabrication. Une première petite collection (10 modèles) pour le Printemps-Été 2023 est en cours de livraison chez quelques détaillants, mais c’est surtout la collection Automne-Hiver 2023/24 qui marquera la relance d’Arcus avec 24 modèles repris ou très inspirés de ses grands classiques d’antan : mocassins, petits richelieus, etc. - le 15/03/2023

> « Indestructible Cuir », la nouvelle campagne digitale de la Filière française du cuir
Lancée par le Conseil national du cuir (CNC), la campagne a pour objectif de promouvoir la matière cuir à travers l’une de ses qualités inhérentes : la réparabilité. En effet, né de la valorisation d’un déchet, le cuir est une matière résistante et durable. Parfait exemple d’économie circulaire, le cuir se répare et se réinvente à l’infini. À ce titre, le CNC s’est associé au studio de création Matter of Fact afin d’imaginer une campagne digitale originale : boots, sneakers, sacs à main... les articles en cuir sont fortement éprouvés par des machines de destruction puis réparés grâce aux savoir-faire des artisans et cordonniers. La campagne « Indestructible Cuir » se déroule sur les réseaux sociaux : Instagram, Linkedin, Facebook, Twitter et Youtube. Elle a débuté le 20 février pour s’achever mi- mars. - le 15/03/2023

> Crecendo et Centro Paris aux mêmes dates à partir de septembre prochain
Les détaillants n’ont guère apprécié d’avoir à choisir, en septembre dernier, entre Crecendo au Parc Floral de Paris et Centro Paris à Paris- Nord Villepinte, le premier salon ayant avancé ses dates au début du mois, le second souhaitant conserver les dates traditionnelles en fin de mois. Devant le mécontentement quasi général, Jean-Pierre Gonet, président de la FDCF, a provoqué une réunion de conciliation entre les organisateurs des deux salons au siège de la fédération des détaillants. Il en est résulté que, « dans un but d’apaisement », les expositions régionales de Villefranche/Saône et Nantes ainsi que Centro Paris ont accepté de décaler leurs dates dès la saison prochaine.
C’est ainsi que, pour la saison Printemps-Été 2024, le salon Promo Chaussures Rhône-Alpes de Villefranche/Saône se déroulera les 27, 28 et 29 août 2023, Crecendo et Centro Paris les 3, 4 et 5 septembre, et Step Ouest Nantes les 10 et 11 septembre. Lors de son assemblée générale du 6 février, l’Arici, organisatrice de Crecendo, a décidé de proposer à Centro Paris de lui allouer au Parc Floral une surface d’exposition équivalente à celle dont disposaient ses exposants en mars 2022. À l’heure où nous mettions sous presse, lundi 13 février, l’Arici attendait une réponse. On ne sait donc toujours pas à cette date si les deux salons se dérouleront en un même lieu. Mais d’ores et déjà, une majorité des agents italiens de l’ancien espace « Centro » au sein de Crecendo rentre au bercail dès cette session de février 2023. - le 20/02/2023

> André : un avenir en pointillés
Début février, le tribunal de commerce de Nanterre a placé en redressement judiciaire la société 1Monde9, propriétaire de l’enseigne André depuis août 2020. L’entreprise basée à La Défense (92) a déclaré la cessation de ses paiements le 27 janvier et demandé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire le 2 février. 1Monde9 emploie quelque 280 salariés et réalise un chiffre d’affaires HT annuel d’un peu moins de 31 millions d’euros. Le tribunal de commerce de Nanterre a fixé une prochaine date d’audience au 30 mars pour « statuer s’il y a lieu sur la poursuite d’activité ». Après ses déboires successifs, on peut s’interroger, comme c’est d’ailleurs le cas pour San Marina, sur la capacité d’André à trouver un repreneur ! Qui va s’intéresser à une enseigne certes historique et à forte notoriété mais qui enchaîne les défaillances depuis des décennies à l’exception de l’intermède François Feijoo entre 2005 et 2013 On peut s’attendre par contre à ce que des candidats se déclarent pour reprendre des magasins, l’enseigne étant réputée historiquement pour la qualité de ses emplacements en centre-ville. Le 30 mars, c’est-à-dire très vite, nous serons fixés. Avant sa reprise par la société 1Monde9 en 2020, l’enseigne succursaliste avait été cédée à Spartoo en 2018. Deux ans plus tard, au bord du gouffre et en pleine période Covid, elle était reprise par François Feijoo associé à des investisseurs privés.- le 20/02/2023

> San Marina sur le fil du rasoir
En redressement judiciaire depuis le 22 septembre 2022, l’enseigne de chaussures San Marina (680 salariés) peine à attirer des candidats à la reprise. Le 7 février, ceux-ci devaient présenter leur dossier auprès du tribunal mais ils étaient peu nombreux et leurs propositions peu rassurantes. La veille de l’échéance, le 6 février, Laurent Portella et Stéphane Collaert avaient annoncé aux représentants des salariés qu’ils renonçaient à présenter une offre.
Trois candidats se seraient manifestés mais sans intentions de réactiver l’enseigne. Seuls une poignée de magasins les intéressent. On citera notamment l’enseigne de lingerie Valege pour... six points de vente. Dans ces conditions, les risques de liquidation pure et simple de l’enseigne sont élevés.
En janvier 2022, les actionnaires de San Marina avaient également racheté Minelli (260 points de vente et près de 700 salariés).- le 20/02/2023

> L’accord de 2022 sur les rééchelonnements des PGE renouvelé
L’accord de place sur les restructurations de Prêts Garantis par l’État (PGE) dans le cadre de la Médiation du crédit aux entreprises est prolongé jusqu’au 31 décembre 2023. L’accord de place du 19 janvier 2022 a instauré une procédure simplifiée dédiée aux TPE/PME, en complément des dispositifs déjà existants, pour permettre, en cas de difficulté avérée, le rééchelonnement des PGE avec maintien de la garantie de l’État. Ce dispositif de rééchelonnement rapide, gratuit, confidentiel et non-judiciaire se fait sous l’égide de la Médiation du crédit aux entreprises de la Banque de France.
Dans leur grande majorité, les entreprises ont fait face en 2022 au remboursement de leur PGE sans difficulté : d’ores et déjà plus de 30 milliards de crédits ont été intégralement remboursés sur les 106 milliards d’euros octroyés aux TPE/PME depuis 2020.- le 20/02/2023

> 5e édition du Sustainable Leather Forum à Paris le 11 septembre
Cette 5e édition du Sustainable Leather Forum (SLF) organisé par la Filière française du cuir se déroulera au Palais Brongniart (ancienne Bourse) à Paris le lundi 11 septembre. Il y sera question de sourcing, d’éco-circularité, de fabrication, d’innocuité et de réparabilité. Le Sustainable Leather Forum est devenu en peu de temps un événement
incontournable, réunissant de nombreux professionnels de la filière cuir, de la mode, du luxe et du design. International, ce symposium a pour objectif d’échanger sur les grands défis de l’industrie du cuir et sur son positionnement en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).- le 20/02/2023

> L’AG de la FDCF à Hyères (Var) les 4 et 5 juin
La Fédération des détaillants en chaussures de France (FDCF) organise sa prochaine assemblée générale les dimanche 4 et lundi 5 juin à Hyères dans le département du Var. Ce sera comme chaque année le moment fort de la vie fédérale ainsi qu'une occasion d’échange et de convivialité entre chausseurs. Tous les adhérents sont les bienvenus, il suffit de s’inscrire. On pourra lire les détails dans le prochain Journal du Détaillant qui paraîtra fin février. D’ici cette échéance, la fédération sera représentée sur le salon Crecendo du 26 au 28 février. - le 20/01/2023

> San Marina cherche repreneur
San Marina a été placée en redressement judiciaire le 22 septembre. L’enseigne emploie 680 salariés et compte 163 magasins. Stéphane Collaert avait présenté le 27 octobre un plan de restructuration durci qui menaçait 210 postes contre 152 dans un premier temps. Mais désormais, San Marina est en quête d'un repreneur. En effet, devant les difficultés traversées par la chaîne, les administrateurs judiciaires mandatés ont décidé de lancer un appel d'offres en vue de la reprise globale de l'enseigne. Ils en ont informé le 8 décembre le comité social et économique de l’entreprise. - le 20/01/2023

> Le Journal du Textile liquidé
Le Journal du Textile aurait fêté ses 60 printemps l’an prochain... s’il avait survécu à la crise sanitaire. Las, le journal de référence de la filière textile-habillement, créé en 1964 par Lucien Abra qui l’aura dirigé pendant plus de 50 ans, a dû rendre les armes, touché et coulé par le Covid-19 qui a asséché ses ressources. Le JT a demandé lui- même le 29 novembre son placement en liquidation judiciaire pour « insuffisance d’actifs », en clair les abonnements et la publicité, au tribunal de commerce de Nancy, la société éditrice Alea Conseil ayant son siège social à Saxon-Sion (Meurthe-et-Moselle). Cette société avait en effet repris l'ensemble des parts du Journal du Textile en novembre 2021. La cessation de paiement avait été déclarée le 26 octobre dernier. On ne sait rien à ce jour d’une éventuelle cession de la « marque » Journal du Textile. - le 20/01/2023

> Marché mondial de la chaussure : Croissance annuelle moyenne de 3,8 % d’ici 2030
Le marché mondial de la chaussure atteindra les 220 milliards de dollars en 2030, selon le cabinet américain IndexBox, contre 163,2 milliards de dollars en 2022, signant ainsi une croissance annuelle moyenne de 3,8 %. Porté par l'intérêt toujours plus croissant pour le fitness et autres activités sportives, notamment dans les pays émergents, le segment de la chaussure de sport reste le poids lourd du marché mondial de la chaussure. En 2025, ses ventes devraient peser 100 milliards de dollars, toujours emmenées par les grands équipementiers sportifs Nike, Adidas et Puma. - le 20/01/2023

> Indépendants : De nouvelles baisses de charges
Les commerçants, les artisans, les agriculteurs... tous les indépendants vont profiter d'une nouvelle baisse de leur charge. Le décret signé le 1er décembre profitera à 1,6 million de personnes, selon le gouvernement. Les gains seront variables en fonction des profils mais elles tourneront autour de « 550 euros par an quand on est au Smic », a précisé Gabriel Attal, ministre chargé des Comptes publics. La mesure devait entrer en vigueur fin 2022 pour les agriculteurs et début 2023 pour les autres bénéficiaires. Le décret doit être publié dans les prochains jours au Journal officiel. Il s'agit d'un nouvel effort pour les comptes publics, après le bouclier tarifaire pour les particuliers, l'amortisseur pour les PME et TPE, les aides pour les grandes entreprises... Cette fois, le coût est évalué à « plus de 500 millions d'euros par an ». - le 20/01/2023

> « Black Friday » : souvent des prix trompeurs
Selon une étude de la Commission européenne publiée le 19 décembre dernier, plus de 40 % des sites web contrôlés ne respectent pas les obligations légales, telles que l’affichage, comme base de la remise, du prix le plus bas appliqué sur les trente derniers jours. Le « Black Friday », ou « vendredi noir » en français, ouvre la période du shopping de Noël avec des réductions massives pendant le dernier week-end de novembre. Mais le « Black Friday » ne brille pas par sa transparence.
Un contrôle a donc été réalisé en collaboration avec treize autorités nationales dans l’Union européenne pour vérifier comment sont présentées les réductions de prix. Après l’analyse de 16 000 références de produits sur 176 sites de vente en ligne, la Commission a constaté que 43 % des sites web contrôlés sont en violation de la réglementation européenne. - le 20/01/2023

Copyright
DGT Associés

DGT ASSOCIÉS - SARL au capital de 7.622 - RCS CRETEIL B 420 495 970

Rédaction : 46, rue du Général-Chanzy 94130 Nogent-sur-Marne
Tél: 33 (0) 1 48 77 37 06

Publicité & Abonnements: 25, rue Fernand Pelloutier 92100 BOULOGNE
Tél: 33 (0) 1 46 05 40 24

Website design, webmastering and webhosting by & @ HP