www.lessentiel.com, le site internet des magazines l'Essentiel de la Chaussure & l'Essentiel de la Maroquinerie



> Au sommaire

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°223 - avril 2021

> Autre publication


Version "DEMO" du guide disponible pour consultation en ligne

Guide d'achat du détaillant

> Automne-Hiver 2021

> Le magazine


Version "DEMO" du magazine disponible pour consultation en ligne

Cahier spécial
L'Essentiel de la Maroquinerie

> n°217 - septembre 2020

> Abonnements

l'Essentiel de la Chaussure

> Petites annonces

l'Essentiel de la Chaussure

Tarifs petites annonces

Contact Petites annonces

> Sites partenaires

chausseur.fr

lessentiel.org

> Contactez-nous

Publicité

Rédaction

Petites annonces

Webmaster


Copyright
DGT Associés


L'actualité de la profession (16 mars 2021) - Prochaine mise à jour : mai 2021

.


> Birkenstock prend l’accent français !
Les fonds L. Catterton liés au groupe français LVMH et Financière Agache de la famille Arnault ont pris le contrôle de l’allemande Birkenstock, connue pour ses chaussures mais surtout pour ses sandales très confortables dont certaines inchangées depuis des décennies ! Le fabricant basé à Neustadt, en Rhénanie- Palatinat, serait valorisé à 4 milliards d’euros, dette incluse, selon des sources concordantes. Birkenstock a vendu plus de 24 millions de paires en 2019 pour un chiffre d'affaires de 720 millions d’euros.- le 16/03/2021

> La famille Agnelli devient actionnaire à 24 % de Louboutin
La holding Exor de la famille Agnelli, propriétaire de Ferrari et de la Juventus de Turin, a investi 541 millions d’euros dans la marque Christian Louboutin, soit 24 % des parts de la société.?Les Agnelli auront deux représentants sur sept au conseil de surveillance de la marque française. Cette participation devrait permettre à Christian Louboutin d’étendre son territoire, notamment en Chine. Propriétaire de 150 boutiques dans 30 pays, le chausseur français continuera à développer sa stratégie de distribution en e-commerce.?Christian Louboutin a créé son entreprise au cœur de Paris en 1991, d’abord avec une collection pour femmes, puis une collection pour hommes quelques années plus tard, toutes deux reconnaissables à leur semelle laquée rouge. En 2014, il lance Louboutin beauté. En 2020, il expose son univers au Palais de la Porte Dorée à Paris pour célébrer ses 30 ans de création. L’exposition, remarquable, a pâti des fermetures successives pour cause de coronavirus qui avaient débuté peu après l’ouverture de l’exposition.- le 16/03/2021

> Disparition : Michel Ruetsy
Bien connu pour avoir longtemps développé chez Gep son réseau de franchise au début des années 80, Michel Ruetsy est décédé le 18 février. Il avait été dans un premier temps gérant de points de ventes chaussures. Durant plus 30 ans, il sillonna les routes de France au côté des détaillants pour leur apporter toute son expérience et, aussi, sa joie de vivre. Au début des années 2000, Michel Ruetsy fut à l’initiative de la création du salon Modco à Nantes, premier salon régional de l’Ouest. Il le gérera pendant plus de 15 ans, avec des valeurs d’échanges et de convivialités.?Xavier Burnaud, dirigeant de Gep, salue en lui « un homme enjoué et fidèle [qui] restera à jamais dans nos mémoires. »- le 16/03/2021

> Le loyer de certains commerces fermés pourrait être pris en charge par Bercy
Les enseignes, dont de nombreux magasins sont situés dans des centres commerciaux de plus de 20 000 m2 fermés depuis janvier sur tout le territoire et de plus de 10 000 m2 fermés depuis le 5 mars dans les 23 départements placés sous surveillance, se plaignent de devoir rester rideau baissé. Elles ont été partiellement entendues puisque le Ministère de l'Économie envisage de prendre à sa charge le paiement du loyer de certaines boutiques, avec une enveloppe de 500 millions d’euros. Seront concernées les entreprises, notamment les chaînes de magasins, qui possèdent à la fois des boutiques fermées dans les centres commerciaux et des boutiques ouvertes dans les centres- villes. Leur activité n’étant qu’en partie stoppée par les mesures sanitaires, elles ne peuvent bénéficier de certaines aides déjà en vigueur. C'est pour ce cas particulier que le gouvernement prévoit un dispositif spécifique. Pour en bénéficier, les entreprises devront payer directement leur loyer à leur bailleur, puis envoyer leur quittance et leurs charges locatives à Bercy, qui les remboursera en totalité.- le 16/03/2021

> Un masque tueur de virus
Dans notre numéro 221 daté Février 2021, nous évoquions deux innovations pour se protéger du coronavirus proposées par des entreprises françaises : un étui à masque bactéricide de la société Étui Responsable et un air intérieur garanti 100 % sans virus ni bactéries de la société française Kokoon Air Protect. En voici une autre, émanant d’une start-up également bleu blanc rouge : BioSerenity. Il s’agit d’un masque filtrant et décontaminant, développé avec des chercheurs de l’université et du CHU de Lille, de l’Inserm et du CNRS. Il utilise une couche textile « tueuse » de virus. Ce masque est destiné aux personnels soignants comme au grand public.
Certifié CE pour ses versions FFP2 et chirurgicale, il a la capacité de bloquer et tuer les virus qui circulent dans l’air. Il est à usage unique, préconisé pour un port de quatre heures et efficace sur les variants. Les études menées ont montré une réduction du virus de 99,9 % en moins de cinq minutes et de 99,96 % en moins de deux heures.- le 16/03/2021

> À Paris : Le Show Room pour remplacer Crecendo
Le salon Crecendo qui devait se tenir au Pac Floral de Paris ayant été annulé, les organisateurs ont mis en place une solution alternative à Paris les dimanche 11 et lundi 12 avril à l’hôtel Hyatt Regency (ex-Concorde Lafayette), Porte Maillot. Ce grand showroom s’articulera autour de Centro, complété par des exposants de l’Arici. Il agrègera plusieurs petits showrooms d’agents qui devaient se tenir à Paris à ces dates. Le salon regroupera plus de 200 marques sur 3 000 m2. Il respectera les normes sanitaires avec une jauge de 4 m2 par personne.- le 16/03/2021

> Dr. Martens en bourse
Dr. Martens a été introduite à la Bourse de Londres le 29 janvier. Avec succès puisque la marque est valorisée à ce stade à 3,7 milliards de livres. Le propriétaire actuel depuis 2014, le fonds d’investissement Permira, qui possède également Hugo Boss, souhaite réduire sa participation en cédant dans un premier temps 25 % du capital, avec une option sur 15 % supplémentaires. À l’époque, Permira avait déboursé 300 millions de livres pour acquérir la marque anglaise. Si « Doc » avait mal vécu le début des années 2000, elle s’est bien rattrapée depuis, au point de redevenir une excellente affaire. Son dernier exercice clos en mars 2020 s’est soldé par un chiffre d'affaires de 672 millions de livres (746 millions d’euros), avec une marge opérationnelle, rare dans la chaussure, de 27 %. Et au premier semestre de son exercice courant, clos fin septembre 2020, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires en forte hausse (+ 18 %) assorti d’un résultat brut d'exploitation de 30 % ! Exceptionnel dans le contexte économique actuel.
Dr. Martens vend 11 millions de paires/an, essentiellement fabriquées en Asie, dont une gamme végane. Son objectif est de vendre directement aux consommateurs à travers son réseau de magasins en propre et son e-shop. - le 15/02/2021

> Le groupe Birkenstock bientôt racheté ?
Le groupe familial allemand Birkenstock né en 1774 est convoité par le fonds CVC Capital Partners. Mais pas seulement, d’autres fonds d’investissement se montrent intéressés. Les négociations « avancées » avec CVC portent sur une entreprise qui est valorisé à 4 milliards d’euros, dette incluse. Birkenstock a vendu plus de 24 millions de paires en 2019 pour un chiffre d'affaires de 720 millions d’euros.CVC Capital Partners a repris en 2017 le fabricant de montres suisse Breitling, et plus récemment le parfumeur allemand Douglas. - le 15/02/2021

> TPE/PME : Lancement de l’appel à projets visant à renforcer l’accompagnement à la transformation numérique
Dans le cadre du plan de relance et de l’initiative France Num, Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, a confié à Bpifrance la mise en œuvre d’un appel à projets destiné à massifier l’accompagnement au numérique des TPE et des PME. Cet appel à projets, piloté par la Direction générale des entreprises, vise à sélectionner des groupements d’opérateurs capables d’organiser et de déployer des projets d’accompagnement pour des TPE et des PME en réponse à des besoins concrets. - le 15/02/2021

> Disparition du fabricant et détaillant Paul Vallagnosc
Dans le milieu de la chaussure, on trouve des stylistes-modélistes, des fabricants, des représentants, des détaillants, des grossistes... Le chausseur varois Paul Vallagnosc, décédé en janvier à l’âge de 73 ans, avait été tout cela à un moment ou un autre de sa longue carrière. Il était malade depuis des années mais restait d’une force et d’un optimisme impressionnants, toujours passionné de chaussure et très impliqué dans son activité ! Rien ne semblait pouvoir l’abattre. Il avait fait ses études techniques au Lycée de Romans et de style à Ars Sutoria, à Milan. Fabricant pendant dix ans à la suite de son père dans la Manufacture de Chaussures Varoises à Flayosc, Paul Vallagnosc avait aussi été représentant, notamment pour Mephisto. Détaillant, et même gros détaillant, il exploitait toujours avec sa femme et sa fille deux magasins d’usine à Brignoles et Flayosc, ainsi que quatre magasins à Draguignan, chef-lieu du Var, dont un en périphérie, Déstock Chaussures (500 m2).
Paul Vallagnosc restait un fabricant, ou plutôt un donneur d’ordres dans des pays de délocalisation. De sa plate-forme logistique de Brignoles, il distribuait en gros dans toute la France ses créations de chaussures et de maroquinerie/bagages.
Mais son activité débordante ne l’empêchait pas de défendre le commerce local contre l’extension des grandes surfaces, coupables à ses yeux de tuer les centres-villes. On se souvient avoir partagé avec lui des discussions enflammées sur ce sujet et de ses critiques envers les politiciens de son département ! - le 15/02/2021

> Besson Chaussures ouvre six magasins en mars
Le succursaliste, qui se développe pour l’essentiel en périphérie, se présente désormais comme le premier chausseur multimarque (9 millions de paires vendues/an) en France avec ses 160 magasins à ce jour. Pour conforter ce statut, Besson Chaussures en ouvrira six de plus en mars dans cinq régions, à Saint-Pierre-des-Corps (37), Langueux (22), Claye-Souilly (77), Malakoff (92), Vendenheim (67) et Puget-sur-Argens (83). Ces magasins ont une surface totale qui va de 526 m2 à 1300 m2. - le 15/02/2021

> Une nouvelle édition du Sustainable Leather Forum
Devant l’importance du sujet et le succès des deux premières éditions du Sustainable Leather Forum à Paris en 2019 et 2020, le CNC en organisera une troisième le 13 septembre prochain au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Devenu un véritable rendez-vous annuel pour les acteurs de la filière cuir à travers le monde, de l’élevage aux produits finis, ce forum fera le point sur le niveau d’engagement de la filière cuir en matière de RSE et apportera des exemples concrets des innovations mises en place par les entreprises. Cette année, quatre grandes thématiques y seront développées lors de tables rondes et keynote speech : Mouvement végane et bientraitance animale ; déforestation, bilan carbone et analyse du cycle de vie du cuir ; production & sourcing responsables dans les marchés du sport et des loisirs ; transparence et information des consommateurs. - le 15/02/2021

> À mi-parcours des soldes, un bilan négatif chez les détaillants
La Confédération des commerçants de France (CDF) a interrogé ses adhérents, essentiellement des commerçants indépendants, sur le déroulé des soldes d’hiver, mais aussi plus largement sur les pratiques et les perspectives d’avenir dans le commerce de proximité. 57 % des répondants sont issus du secteur de la chaussure, 24 % de la maroquinerie, et 15 % de l’habillement. Alors que le stock en magasin était élevé ou très élevé pour près de deux tiers des détaillants, il ressort de ce sondage une baisse de leurs chiffres d’affaires lors des soldes d’hiver 2021, par rapport aux soldes d’hiver 2020, pour 78 % d’entre eux. Cette baisse est comprise entre 10 et 25 % pour 43 % des commerçants interrogés et entre 26 et 50 % dans la même proportion.
À noter qu’on s’interrogeait en haut lieu à l’issue de la première décade de février sur la pertinence de prolonger les soldes de deux semaines, donc jusqu’à la fin du mois. Décision finale imminente. - le 15/02/2021

> MICAM Milano annulé mais passe en version numérique
Les défilés de mode de Milan, qui ont uni leurs forces dans le projet d'exposition #strongertogether, ont décidé d'annuler les salons physiques prévus du 20 au 24 mars 2021 au parc des expositions Fieramilano Rho, notamment MICAM Milano et Mipel (maroquinerie et accessoires). Les organisateurs vont donc canaliser tous leurs efforts et investissements dans des initiatives numériques. Si les événements virtuels ne peuvent remplacer totalement les événements physiques, cela offrira aux exposants la possibilité de présenter numériquement leurs collections. - le 15/02/2021

> Premiere Classe du 5 au 8 mars chez WSN à Saint-Germain-des-Prés, Who’s Next en juin
La situation sanitaire force Premiere Classe à changer de lieu pour sa prochaine édition. Le salon aura donc lieu exceptionnellement dans les bureaux de WSN : 27-29, rue Guénégaud Paris 6e, du vendredi 5 au lundi 8 mars dans un format showroom. Afin de respecter les règles relatives à la situation sanitaire actuelle et pour la sécurité de tous, la prise de rendez-vous sera obligatoire pour accéder au #showroom Premiere Classe.
- le 15/02/2021

> Who’s Next
Qui aurait dû se tenir en même temps que Premiere Classe au Jardin des Tuileries se déroulera dans un format là aussi réduit à Paris du 25 au 27 juin dans un lieu non encore identifié sous le nom de Who’s Next Limited. Pour l’édition Printemps-Été 2022, Who’s Next, Impact et Traffic devraient retrouver le parc des expositions de la Porte de Versailles. Premiere Classe est prévu au Jardin des Tuileries en octobre. - le 15/02/2021

> JB Martin repart avec Spartoo
La marque JB Martin renaît sous l'impulsion de Spartoo pour son 100e anniversaire – elle fut créée à Fougères en 1921 ! L’entreprise avait cessé son activité en juin dernier après sa liquidation par le tribunal de commerce de Paris. Elle qui était déjà en mauvaise posture n’avait pas résisté à la Covid-19. Ses 120 salariés avaient été licenciés et sa quinzaine de boutiques fermées. Spartoo, devenu un spécialiste de la reprise de marques (GBB, Little Mary, Easy Peasy mais aussi André dans le passé, enseigne reprise depuis par François Feijoo), a acquis la marque JB Martin et les actifs qui l’accompagnaient : les marques Christian Pellet (homme) et Un matin d’été (femme). - le 15/01/2021

> L’exercice 2019/20 de Vivarte en recul de 26 %
Rappelons d’abord que Vivarte était encore il y a quatre ans un groupe puissant, fort de ses 16 marques et enseignes de textile et chaussure et réalisant un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros. À l’orée de 2021 Vivarte c’est... deux enseignes, une dans le textile (Caroll), une dans la chaussure (Minelli). En juillet dernier, c’est son plus gros actif, La Halle, qui était sortie de son périmètre et avait été vendue à la découpe au profit du groupe Beaumanoir mais aussi des enseignes de périphérie Chaussea et Super Chauss 34. Pour son exercice 2019/20 (clos le 31 août 2020), même en soustrayant La Halle, l’activité a chuté de 26 %, à 265,6 millions d’euros et le résultat s’inscrit en baisse, à - 20,3 millions d’euros. - le 15/01/2021

> Le Conseil National du Cuir adhère au collectif Tricolor
Lancé par Made in France Première Vision en 2018, en collaboration avec Made in Town, plateforme de conseil et de production spécialisée dans la valorisation des savoir-faire et des fabrications locales, « Tricolor » est un projet collaboratif et transversal réunissant tous les acteurs de la filière laine, de l’éleveur d’ovins aux distributeurs de produits finis. Il a pour objectif de mettre en lumière les savoir-faire de toute la chaîne de valeur de la filière lainière française via un programme collectif et une charte qui reposent sur six engagements principaux : l’attractivité, la proximité, la traçabilité, l’équité, la qualité et la responsabilité. - le 15/01/2021

> Disparition : Gérard Kélian, cofondateur de Stephane Kélian
Cofondateur avec son frère Georges de l’entreprise Kélian à Romans, Gérard Kélian est décédé le 7 décembre à l’âge de 87 ans. La famille Kéloglanian, rescapée du génocide arménien, avait débarqué à Marseille en 1926 avant de s’installer à Romans. Georges et Gérard trouvent assez vite un emploi dans l'une des 100 usines de la ville, comme apprentis, ouvriers puis contremaîtres. En 1960, à Bourg- de-Péage, face à Romans de l’autre côté de la rivière Isère, les deux frères fondent une marque de souliers pour hommes, Kélian le Tresseur, qualitative et confortable. En 1974, le petit dernier, Stéphane, né en 1942, destiné à faire médecine, rejoint pourtant l'entreprise et crée, en 1978, la marque Stephane Kélian, pour femmes cette fois (des modèles de cuirs tressés ou à plateforme). La politique de marque qu’il promeut rencontre un succès immédiat !
Après vingt-cinq ans au sommet de la vague, l’entreprise dépose le bilan en 2005. Le groupe Royer reprend la marque – ainsi que Charles Jourdan – et offrira en 2013 les collections historiques des deux entreprises au Musée de la Chaussure de Romans. C’est Gérard Kélian, sollicité par la Ville, qui en dressera l’inventaire. - le 15/01/2021

> Protection sanitaire : Air intérieur garanti 100 % sans virus ni bactéries !
Une innovation Made in France, Kokoon Air Protect, permet d’assainir et d’épurer l'air intérieur des virus (dont le SARS-coV-2), bactéries, champignons, levures ou pollens. Cet assainisseur va purifier l’air à concurrence de 30 m3 à l’heure pour le modèle Bise et de 120 m3/heure pour le modèle Mistral, et ainsi détruire tous les virus présents dans l’air ambiant, y compris celui du Covid-19. Son secret Il contient un désinfectant d'une efficacité redoutable qui élimine définitivement les odeurs, réduit les allergènes dans l’air (y compris les spores de moisissure), s'attaque aux polluants chimiques, aux bactéries et aux virus. Il devient ainsi très simple d'obtenir un air sain, purifié à 100 % de ses impuretés, bactéries, virus..., à n'importe quel moment de la journée. Comment ça marche Le concept est simple : l'air est aspiré par le purificateur Kokoon Air Protect. Il passe ensuite dans une turbine où il est intimement mélangé avec le liquide désinfectant breveté. Cette action va avoir pour effet d'émulsionner les impuretés et de désinfecter l'air ambiant. Les deux appareils fonctionnent sur le même principe. - le 15/01/2021

> Lutte contre la pandémie : La FDCF aux avant-postes
Les deux derniers mois de 2020 ont été marqués par une nouvelle fermeture des magasins « non essentiels », les affaiblissant davantage encore. Pendant cette période délicate à traverser, la fédération des chausseurs indépendants s’est efforcée de la réduire tout en œuvrant pour une baisse des loyers commerciaux. Selon la FDCF, le ministre Alain Griset s’est montré attentif à ses demandes. Les magasins ont pu rouvrir début décembre et la date de début des soldes d’hiver a été reportée au 20 janvier conformément à la requête des commerçants. C’est une seconde « victoire » de la fédération en matière de soldes après déjà le report des soldes d’été l’an dernier à une date qui lui convenait mieux qu’à la grande distribution. D’autres dossiers sont sur la table, notamment le sujet des promotions et du prix de référence. Nous reviendrons plus longuement dans notre prochain numéro (parution le 19 février) sur l’ensemble des problématiques auxquelles sont confrontés les détaillants à l’heure de la pandémie qui joue les prolongations. - le 15/01/2021

> Trophées 2020 : Au Shopping Noyelles, Créteil Soleil et Shopping Promenade Arles distingués
À l’occasion de ses Trophées 2020, qui récompensent les sites commerciaux « les plus remarquables » inaugurés en 2019, le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) a souhaité « valoriser ceux qui ont pris le virage de la transformation en diversifiant leurs offres et en s’engageant au bénéfice du consommateur-citoyen ». Dans la catégorie « création/rénovation/extension d’un centre commercial », ce sont des rénovations et extensions de l’existant qui ont été primées. Signe des temps. Les heureux élus sont : le centre AuShopping Noyelles (Pas-de-Calais) de Ceetrus, à 30 minutes de Lille. Le pôle date de 1972, a successivement été agrandi en 1995 et 2004, avant de profiter d’une rénovation/extension en 2019 lui permettant d’accueillir aujourd’hui 135 enseignes sur 80 000 m . Autre lauréat : Créteil Soleil (Val-de-Marne). Ce centre commercial historique, créé en 1974 et géré par Klépierre, a gagné 12 000 m2 et totalise désormais 136 000 m2 . Il accueille une trentaine de points de vente de plus. La seconde catégorie concerne les parcs d’activité. C’est le pôle Shopping Promenade d’Arles (Bouches-du-Rhône), inauguré en octobre 2019 par Frey, qui est distingué. Ce nouveau site s’intègre dans un projet de requalification d’une friche industrielle. - le 15/01/2021

Copyright
DGT Associés

DGT ASSOCIÉS - SARL au capital de 7.622 - RCS CRETEIL B 420 495 970

Rédaction : 46, rue du Général-Chanzy 94130 Nogent-sur-Marne
Tél: 33 (0) 1 48 77 37 06 - Fax: 33 (0) 1 48 77 37 36

Publicité & Abonnements: 25, rue Fernand Pelloutier 92100 BOULOGNE
Tél: 33 (0) 1 46 05 40 24 - Fax: 33 (0) 1 46 05 40 25

Website design, webmastering and webhosting by & @ HENDERSON PACIFIC