www.lessentiel.com, le site internet des magazines l'Essentiel de la Chaussure & l'Essentiel de la Maroquinerie



> Au sommaire

> Le magazine



l'Essentiel de la Chaussure

> n°210 - décembre 2019

> Autre publication


Version "DEMO" du guide disponible pour consultation en ligne

Guide d'achat du détaillant

> Printemps-Eté 2020

> Le magazine


Version "DEMO" du magazine disponible pour consultation en ligne

Cahier spécial
L'Essentiel de la Maroquinerie

> n°207 - septembre 2019

> Abonnements

l'Essentiel de la Chaussure

> Petites annonces

l'Essentiel de la Chaussure

Tarifs petites annonces

Contact Petites annonces

> Sites partenaires

chausseur.fr

lessentiel.org

> Contactez-nous

Publicité

Rédaction

Petites annonces

Webmaster


Copyright
DGT Associés


L'actualité de la profession (01 décembre 2019) - Prochaine mise à jour : fin janvier 2020



> Noël c’est fini !
Le tribunal de commerce de Rennes a prononcé l'arrêt de la poursuite d'activité du fabricant de chaussures pour enfants Noël, entraînant le licenciement de ses 84 salariés français et de 700 ouvriers en Tunisie. Fondé en 1927, le groupe familial avait employé jusqu'à un millier de salariés sur son site de Vitré à la fin des années 1970.
Huit offres de reprise avaient été déposées mais le tribunal n'en a retenu aucune. Le groupe avait été placé en liquidation judiciaire en septembre avec une poursuite d'activité jusqu'au 15 décembre. L'arrêt de la poursuite d'activité a été prononcé par le tribunal de commerce pour dix entreprises du groupe, parmi lesquelles Noël France, les marques Babybotte, Mary Isa, Easy Peasy, Minibel, Noël Enfant. Cette décision entraîne le licenciement de l'ensemble des 84 salariés, dont 61 à Vitré (Ille-et-Vilaine), 20 à Pau (Pyrénées-Atlantique) et 3 dans un magasin d'usine près de Niort. Les 700 salariés de trois ateliers de production, filiale du groupe en Tunisie, vont également être licenciés. Les marques pourront toutefois être éventuellement cédées à des concurrents. - le 01/12/2019

> Crocs performe en 2019
Le chiffre d’affaires de Crocs a augmenté de 19,8 % (21 % à taux de change constants) au troisième trimestre de son exercice 2019. Une progression qui a permis à l'entreprise californienne de relever ses prévisions pour l'exercice entier. Elle prévoit désormais une croissance comprise entre 11 % et 12 % contre 9 % à 11 % précédemment. Pour les neuf premiers mois de l'exercice, les recettes de Crocs ont progressé de 10,9 %, à 967,6 millions de dollars (868 millions d'euros), contre 872,2 millions de dollars (782,4 millions d'euros) en 2018, tandis que le bénéfice net a atteint 99,6 millions de dollars (89,3 millions d'euros), soit 1,38 dollar par action, contre 61,3 millions de dollars (55 millions d'euros), soit 0,58 dollar par action sur la même période de l'exercice précédent. - le 01/12/2019

> La vente de San Marina se précise
Vivarte (La Halle, Minelli, Caroll) poursuit sa restructuration (ou plutôt son démantèlement). Sa direction a annoncé être entrée en « négociations exclusives » pour céder son enseigne San Marina et sa filiale logistique SMC Services aux investisseurs auxquels il a déjà vendu Cosmoparis et Chevignon, Thierry Le Guénic et Stéphane Collaert, associés au spécialiste logistique Log'S. Ceux-ci s’engageraient à reprendre « l'ensemble des points de vente et du personnel de San Marina ». L’enseigne de chaussures présente en centre-ville et en centre commercial a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros. Log'S a précédemment acquis la plateforme logistique des activités de Chevignon, Kookaï et Naf Naf. San Marina exploite 218 points de vente en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, 12 magasins à l'étranger et un site de commerce en ligne.
« Vivarte pourra poursuivre le recentrage de ses activités et de ses moyens sur La Halle, Caroll et Minelli », a affirmé Patrick Puy, le président de Vivarte, dans un communiqué. Les syndicats, pour leur part, s’attendent à la cession de la totalité du groupe en 2021. - le 01/12/2019

> À Lille, Citadium va remplacer les Galeries Lafayette
Dès le printemps 2020, le nouveau complexe immobilier mixte « Le 31 », situé rue de Béthune à Lille, accueillera notamment 2 400 m2 de commerce, dont un magasin Citadium de 1 205 m2. Cet espace était occupé il y a peu par les Galeries Lafayette. Il s’agira du 9e magasin Citadium. - le 01/12/2019

> Havaianas s’associe à Pyrenex
La marque brésilienne de tongs Havaianas et le spécialiste français de la doudoune Pyrenex sont des marques à caractère saisonnier marqué, l’une de bord de mer, l’autre de montagne. Elles se sont entendues pour que Pyrenex prenne la parole en hiver sur deux boutiques en propre de la marque brésilienne, Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer et rue de Rennes. Havaianas ré-investira ses magasins pour accueillir ses nouvelles collections à partir du 8 mars 2020. Il fallait y penser !
Il s’agit ici d’un nouveau concept de « pop-up saisonniers » dédiés et indépendants sur les saisons de prédilection de l’une et l’autre : l’été pour Havaianas, l’hiver pour Pyrenex... - le 01/12/2019

> Porsche est la marque Luxe & Premium la plus valorisée
- Les marques Luxe & Premium françaises représentent près du tiers des marques les plus valorisées dans le monde, talonnées par les marques italiennes.?- PORSCHE est la première marque Luxe & Premium au monde, avec une valeur de 29,3 milliards USD (+ 54 %).
- CARTIER prend la seconde place, en hausse de 39 % à 13,6 milliards USD. - LOUIS VUITTON, troisième, perd une place avec une croissance de 29 %. - CHANEL, à 11,5 milliards USD, progresse très fortement : + 95 %.?- La caution des célébrités et le digital dépassent les investissements traditionnels publicitaires (affichage et TV).
- FERRARI est la marque Luxe & Premium la plus forte avec une notation AAA+ et un score de Force de Marque de 94,8 sur 100.
Au niveau mondial, selon le rapport de Brand Finance Luxe & Premium 50 2019, les marques de luxe et premium françaises représentent 29 % des marques les plus valorisées du classement, talonnée par les marques italiennes (27 %) au nombre de 15.?Les marques italiennes dominent en nombre et défendent la réputation et l’héritage de plusieurs siècles de savoir-faire. La France, avec onze marques, domine les marques Luxe & Premium en valeur, particulièrement avec les maisons CARTIER, LOUIS VUITTON, CHANEL, HERMÈS et DIOR, toutes les 5 dans le Top10, Paris reste la capitale mondiale du luxe, notamment en raison du nombre de points de vente ouverts en un an. - le 01/12/2019

> La Cité de la Chaussure, un modèle de start-up exemplaire
Projet emblématique de la dynamique Start-Up de Territoire, la Cité de la Chaussure à Romans-sur-Isère a reçu la visite du Premier ministre le 13 septembre. L’occasion pour Edouard Philippe de saluer l’exemplarité du dossier de Valence Romans, dont l’objectif est d’essaimer la dynamique sur d’autres territoires en France et en Europe. La Cité de la Chaussure fait partie des projets du territoire qui vont bénéficier d’un soutien financier exceptionnel.
ANWR SCHUH. Le groupe ANWR a fait appel à Heike Discher (42 ans) à la direction d’ANWR. Elle rejoint deux directeurs, Michael Decker et Fritz Terbuyken, pour développer les interactions entre tous les partenaires en Europe. Heike Discher est directrice d’ANWR GARANT International et coresponsable des filiales internationales du groupe ANWR depuis avril 2013.
CAMEL ACTIVE FOOTWEAR. Markus Roth a pris en charge la gestion des ventes allemandes et internationales des chaussures camel active chez le nouveau partenaire de licence Hamm Market Solutions GmbH & Co. KG à Osnabrück (Allemagne). Markus Roth a été pendant plus de 20 ans directeur des ventes de la marque Dockers dans les pays germanophones de Schuh Import und Export GmbH. La société est une filiale de Hamm Market Solutions GmbH & Co. KG.
DR. MARTENS. La marque anglaise a recruté Véronique Miguens comme « country manager » France. Elle est en charge du développement du réseau sous la responsabilité de Nathalie Schneider, directrice du retail EMEA.
MELLOW YELLOW. Au sein du groupe Éram, Mellow Yellow a un nouveau patron, Luc Biotteau, vice-président du groupe et dirigeant de l'enseigne Bocage. Il succède à François Feijoo, qui préside l’enseigne Eram.
FÉDÉRATION FRANÇAISE DE LA FRANCHISE. Véronique Discours-Buhot, anciennement directrice du Global Food Safety Initiative, a rejoint la FFF en tant que déléguée générale. Elle travaillera en binôme avec sa prédécesseure, Chantal Zimmer (qui était déléguée depuis 1985), jusqu’en décembre 2019. Mme Discours-Buhot a fait l’essentiel de sa carrière dans la grande distribution (Promodès, Champion, Carrefour). - le 01/11/2019

> À Graulhet le 12 décembre : « Protection et valorisation des savoir-faire »
À Graulhet, le cuir est une affaire sérieuse. La filière y compte près de 80 entreprises qui emploient 650 personnes. Elle concentre une diversité de savoir-faire rare en France : mégisserie, tannerie, maroquinerie, travail du cuir, chimie, machines-outils, fournitures et accessoires pour le cuir. En outre, cinq entreprises de la filière sont labellisées Entreprises du Patrimoine Vivant.
Le réseau d’entreprises « Graulhet Le Cuir » agit, depuis sa création en 2016, à la promotion collective des savoir-faire dans le bassin de Graulhet. Il vient ainsi de décider d’organiser annuellement à Graulhet une rencontre professionnelle en lien avec la filière cuir et avec les valeurs partagées par les entreprises locales et le territoire. Le thème retenu pour l’édition 2019 est « la protection et la valorisation des savoir-faire » avec l’objectif de partager les visions, témoignages et retours d’expé- riences lors de trois tables rondes successives sur les Indications Géographiques Industrielles et Artisanales, le label Entreprise du Patrimoine Vivant, les Métiers d’Art.
Judiciaire / Brandalley placé en redressement Le site marchand multimarque spécialiste de la vente d'habillement fondé en 2005 a été placé en redressement judiciaire le 4 septembre par le tribunal de commerce de Bobigny. La société a précisé qu'elle ouvre son capital (tout ou partie) et qu'elle « a reçu plusieurs marques d’intérêt et est en discussion avec un acteur industriel ». L'arrivée d'un nouvel acteur offrirait ainsi à Brandalley la possibilité de « faire évoluer son modèle économique pour être plus en phase avec les réalités d’un marché textile qui s’est dégradé ».?Brandalley revendique une place de n° 3 français de la vente digitale évènementielle avec un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros en 2018 avec quelque 16 millions de membres et 7,4 millions de visiteurs mensuels, pour une offre de 2 500 marques. L’une des spécificités de Brandalley est de mêler collections en cours et déstockages, aussi bien en ventes permanentes qu’en ventes événementielles. La période d'observation court jusqu'au 4 mars 2020. - le 01/11/2019

> Partenariat entre Procos et Club Génération Responsable
François Feijoo, président de Procos, et Jocelyne Leporatti, présidente du Club Génération Responsable, ont signé le 20 septembre 2019 un partenariat visant à accélérer l’engagement des enseignes du commerce spécialisé dans une démarche RSE. Nombreuses sont les enseignes engagées depuis longtemps dans le développement durable et responsable. Pour les accompagner dans cette démarche, le Club Génération Responsable a créé deux référentiels : « Enseigne Responsable » et « Point de vente responsable ». - le 01/11/2019

> Entreprises : Du mieux chez Vivarte ?
Sur Franceinfo, début septembre, Patrick Puy, président de Vivarte, s’est voulu résolument optimiste sur l’avenir du « groupe » ou ce qu’il en reste (La Halle, Caroll, Minelli). Proclamant que « les créanciers sont devenus actionnaires » en effaçant le reliquat de dette dont l’échéance d’octobre ne pouvait de toute façon pas être honorée par Vivarte, le groupe est désormais une entreprise réalisant un chiffre d’affaires « d’1,4 milliard d’euros, avec 10 000 personnes, 200 millions de cash disponible et zéro dette. »?Bref, tout va bien ! D’autant que, selon le PDG, « Vivarte, avec ses nouveaux actionnaires, est prêt à investir 70 ou 75 millions pour le développement des enseignes. » Et que « sur l’exercice qu’il vient de boucler [le 31 août], le groupe devrait afficher un résultat net positif. » Cet optimisme affiché n’a pas l’heur de plaire aux syndicats qui estiment que « les fonds actionnaires vont achever le démantèlement du groupe. »
S’agissant de San Marina, Patrick Puy a annoncé avoir trouvé un repreneur, sans plus de précisions. Les enseignes qui restent dans le périmètre de Vivarte connaissent des fortunes diverses : La Halle aux vêtements a enregistré une croissance cette année dans un marché baissier. La Halle aux chaussures, par contre, connaît des difficultés. « On n’a pas su prendre le virage de la chaussure de sport », reconnaît Patrick Puy. - le 30/09/2019

> Lancement du fonds Cuir Invest
Cuir Invest est le premier fonds d’investissement constitué pour accompagner sur le long terme les jeunes entreprises innovantes les plus prometteuses de la Filière Française et Européenne du Cuir.
Ces nouvelles entreprises prennent en compte l’automation permise par la technologie, la transformation digitale, la personnalisation, la durabilité environnementale, la notion de traçabilité des produits et d’économie circulaire, le marketing ou la communication qui sont autant d’agents de transformation majeurs.?Les industries du cuir contribuent au rayonnement de la France dans le monde. Mais au-delà de l’enjeu d’image porté principalement par les grandes Maisons du Luxe, la Filière Française du Cuir est un acteur économique de poids représentant près de 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires.?Cuir Invest investira un premier ticket compris entre 100 000 et 500 000 euros dans des sociétés ayant rencontré leur marché et fait la preuve de leur concept. Le Fonds a vocation à constituer un portefeuille d’une dizaine de participations. - le 30/09/2019

> Les thématiques de Cuir Invest :
- Matériaux / Innovation produit?- Matériaux alternatifs, techniques et intelligents, problématiques de traçabilité, recyclage et upcycling?- Production / Procédés / Chaîne de valeur?- Modélisation 3D, prototypage et impression, automation, robotique, solutions de type « blockchain », solutions d’optimisation de la logistique, du stockage et de l’expédition * Distribution / Plateformes Expérience Client?- Marketplaces, ecommerces, plateformes, réseaux sociaux, pop-ups, crowdsourcing & co-création, réalité augmentée, réalité virtuelle Marques / DNVB (Digital Native Vertical Brands) dans l’univers de la chaussure et de la maroquinerie. - le 30/09/2019

> 32 entreprises signent le Pacte de la Mode
32 entreprises de premier plan dans le secteur de la mode et du textile ont signé le Pacte de la Mode qui fixe des objectifs visant à réduire l’impact de cette industrie sur l'environnement. La signature s’est déroulée à l'Elysée où Emmanuel Macron les recevait. Celui-ci a présenté l'initiative au G7 qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août. Les objectifs du Pacte de la Mode (Fashion Pact) sont fondés sur des challenges scientifiques (STB) et se concentrent sur trois domaines clés pour sauver la planète : mettre fin au réchauffement climatique en créant et en prenant des mesures pour réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 ; restaurer la biodiversité en sauvegardant les écosystèmes naturels ; enfin réduire l’impact des industries de la mode sur les océans grâce à des mesures pratiques telles que la réduction progressive de l’utilisation de plastiques à usage unique.
L’industrie de la chaussure américaine contre Trump !?Quelque 200 industriels et distributeurs américains de la chaussure, dont Nike et Foot Locker, apprécient peu la guerre commerciale engagée par leur président à l’encontre de la Chine. Les nouveaux droits de douane imposés à des produits chinois depuis le 1er septembre par Donald Trump vont détruire des emplois aux États-Unis, ont-ils accusé le 28 août, et demandent leur résiliation.?Ils ont donc signé un courrier au président dans lequel ils affirment que les nouveaux droits de douane coûteront 4 milliards de dollars annuels de plus aux consommateurs et vont augmenter les chances d'une récession.?Pour sa part, Donald Trump affirme que l'impact des nouvelles taxes punitives est encaissé par les entreprises chinoises qui baissent les prix, et par le gouvernement chinois qui laisse filer sa devise pour rendre les produits chinois moins chers à l'exportation. Mais dans la réalité, selon de nombreux observateurs, ce sont bien les importateurs américains et les consommateurs qui sont appelés à règler l’addition. - le 30/09/2019

> VIVARTE
Isabelle Gaillard a été nommée secrétaire générale. À ce titre, elle supervisera les activités juridiques, les fusions et acquisitions ainsi que les ressources humaines, fonctions?jusqu’à présent dirigées par Xavier Guéry, qui a quitté le groupe. Elle était directrice juridique?de Vivarte depuis 2015. Membre du comité exécutif depuis cette date, elle est également secrétaire du conseil d’administration de Vivarte. - le 30/09/2019

> COMMUNICATION : Fluchos innove
Après deux ans d’absence dans les médias, Fluchos investit en force cet hiver dans les médias grand public en innovant. La marque sera en effet présente en octobre dans plusieurs numéros de Paris Match avec des pleines pages. Fluchos sera aussi le partenaire de la Météo sur trois chaînes : Canal+, C8 et Cstar du 16 au 29 septembre 2019. Environ 200 billboards de 10 secondes seront diffusés.?L’objectif de Fluchos est de « booster » sa notoriété auprès des hommes de plus de 35 ans, pour aider les détaillants à vendre sa marque et ses chaussures cet hiver. - le 30/09/2019

> NÉCROLOGIE
Décès de Jean Daquai, fondateur des chaussures Paul à Soissons?Jean Daquai, qui avait fondé les chaussures Paul à Soissons en 1952 et avait tenu le magasin jusqu’en 1985, date de sa retraite, est décédé le 10 août dans sa 91e année. Son fils Philippe, incarnant la 8e génération de professionnels du cuir puis de la chaussure, avait alors repris l’activité. Jean Daquai était issu d'une famille de tanneurs puis de crépins qui s'était spécialisée dans le détail en chaussure, active dans les milieux du cuir depuis 1856. - le 30/09/2019

> Sustainable Leather Forum » à Paris le 16 septembre : la filière française du cuir s’engage en faveur de la RSE
La Filière Française du Cuir attache une attention particulière à l’impact de ses actions sur l’environnement, au bien-être de ses collaborateurs, à l’évolution de la formation professionnelle ou encore à l’économie circulaire. C’est dans ce contexte que le tout premier forum international dédié à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et aux bonnes pratiques des métiers du cuir, le « Sustainable Leather Forum » sera organisé le lundi 16 septembre 2019 à Paris. Plus de 200 professionnels, français et internationaux, y sont attendus.?Organisé par le Conseil National du Cuir (CNC) qui regroupe l’ensemble des professionnels du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et de la ganterie, le Sustainable Leather Forum a pour objectif de réfléchir sur les bonnes pratiques de la filière des industries du cuir en matière de RSE aussi bien sur le plan social et environnemental qu’économique. L’occasion pour la profession de présenter l’évolution des comportements des consommateurs, ainsi que des outils et des solutions à mettre en œuvre, main dans la main, avec les leaders d’opinions et les décideurs politiques.
Tout au long de la journée, des conférences seront animées sur des sujets-clés du domaine du cuir : élevage, tannage, fabrication de produits et distribution seront au centre des interventions.
LES THÈMES ABORDÉS AU COURS DU FORUM?- Les consommateurs de la mode et du luxe en marche vers la RSE - La RSE, de l’élevage aux cuirs finis?- Fabrication, sourcing, distribution et RSE dans la chaussure?- La démarche durable dans la maroquinerie?l Lundi 16 septembre 2019 de 9hà 18h?Maison de la FNTP - 3, rue de Berry Paris 8e. - le 26/08/2019

> 7e édition à Saint-Junien (87) : Les Portes du Cuir
Du 27 au 29 septembre se tiendra à la Halle du Chatelard à Saint-Junien (Haute-Vienne) la 7e édition des Portes du Cuir. Pendant ces trois journées le public pourra aller à la rencontre d’artisans et de professionnels afin de découvrir les savoir-faire, les innovations et la diversité des métiers du cuir.
Cet évènement proposera tables rondes, démonstrations en continu, ateliers d’initiations, expositions, projections, temps forts grand public et professionnels.
La 7e édition mettra l’accent sur la responsabilité environnementale des entreprises et permettra de mettre en réseau les différents acteurs. 60 exposants seront réunis, qui représenteront l’ensemble des métiers de la filière cuir : l’élevage, la tannerie, les industries de transformation : maroquinerie, sellerie, ganterie, chaussure... ainsi que les entreprises associées : le matériel, l’outillage, le négoce de peaux, ainsi que les acteurs du recrutement et de la formation.?La matinée du vendredi 27 sera strictement réservée aux professionnels. Elle proposera trois tables rondes liées à la thématique 2019 : l’usine propre/l’usine durable, l’économie circulaire et l’éco-conception. - le 26/08/2019

> Échanges commerciaux : La CEC attend beaucoup de l’accord entre UE et Mercosur
L'UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) ont signé un accord commercial exhaustif le 28 juin. La CEC, qui réunit les fédérations européennes des fabricants de chaussures, a suivi et contribué régulièrement aux négociations. Elle se montre dès lors satisfaite des opportunités commerciales que cet accord offrira aux entreprises de l'industrie de la chaussure de l’UE.?La CEC partage l'avis de la Commission européenne selon lequel « l'accord constitue un engagement fort en faveur d'un commerce international fondé sur des règles et qu'il constituera une excellente opportunité commerciale pour les deux parties tout en respectant l'environnement, tout en préservant les intérêts des consommateurs de l'UE et des secteurs économiques sensibles. » Mais cet avis n’est pas partagé par tous en Europe, notamment les agriculteurs et les écologistes qui y voient au contraire un risque pour l’environnement.?L'accord devra maintenant être approuvé par le Conseil européen et le Parlement européen avant d'entrer en vigueur.?Pour ce qui les concerne, les chaussures européennes sont l’un des produits bénéficiant actuellement des droits de douane les plus élevés (jusqu’à 35 %) lorsqu’ils pénètrent dans les pays du Mercosur. La prochaine libéralisation complète des tarifs offrira un accès gratuit à un marché actuellement composé de 260 millions de consommateurs.?En 2018, et selon les données du World Footwear Yearbook, des pays comme l'Argentine et l'Uruguay ont respectivement importé pour 520 et 482 millions d'euros de chaussures de l'UE, malgré les droits de douane élevés.
Le président Emmanuel Macron a remis en cause fin août à la veille du G7 à Biarritz la signature de la France à cet accord suite aux démêlés du gouvernement français avec son homologue brésilien en rapport avec les incendies en forêt amazonienne. - le 26/08/2019

> MOUVEMENTS
GROUPEMENT DES PAYS DE LA LOIRE
. À l’occasion de l’assemblée générale du Groupement Régional de la Chaussure des Pays de la Loire le 25 juin dernier, Francis Geffard, ancien dirigeant de la société Boche, spécialisée dans la chaussure de pompiers et de sécurité, a été élu président pour un mandat de deux ans.
Francis Geffard succède à Guy Canselier, président du Groupement depuis 10 ans, petit-fils de Myrtil Canselier, co-fondateur en 1936 du Groupement des Fabricants de Chaussures de la Région Choletaise, et fils de Robert Canselier.?Le secteur de la chaussure comprend une trentaine d’entreprises en Pays de la Loire, représentant 25 % de la production et 30 % des effectifs nationaux.

GMS GROUP FRANCE. Le groupement renforce son équipe en recrutant Didier Falk qui a effectué toute sa carrière dans la fonction commerciale. Entrepreneur dans l’âme, il a développé une agence de transport à Strasbourg. Il intervient sur le secteur Nord de la France.

ASSOCALZATURIFICI. Siro Badon est le nouveau président d'Assocalzaturifici (l’association des fabricants de chaussures italiens) pour la période quadriennale 2019-2023. Il a été élu le 26 juin au cours de l'assemblée générale de la Confindustria Moda à Milan. M. Badon est le président de l’entreprise De Robert.
Le nouveau président a exposé les principaux points d’intérêt de la politique qu’il souhaite mener pendant son mandat : le Made in Italy, l’innovation dans l’industrie, la production durable, les salons professionnels et le dialogue avec les institutions. Siro Badon est né à Padoue et a rejoint l'entreprise familiale en 1976, aux côtés de son père, fondateur de la société en 1955, et de son frère Roberto, à la gestion de la production. Plus tard, il a été responsable de la gestion administrative de la société, dont il est devenu président en 1986.
Depuis les années 1990, il s’est concentré sur le monde des affaires, en établissant la société en Europe du Nord et en effectuant de nombreux voyages en Asie, où il a signé d’importants accords commerciaux au Japon, en Corée, à Hong Kong et à Taiwan. - le 26/08/2019

> Succession chez Ara France
Après avoir accompagné pendant quelques mois son successeur, Ewald Dassbeck, nouveau directeur de la Filiale France qui a été créée par « ara-shoes AG » depuis le 1er juillet 2019, Daniel Bootz va prendre sa retraite après 50 années de chaussures ! Il sera toutefois présent au Parc Floral lors de Crecendo Paris avec tous ses collaborateurs pour saluer une dernière fois ses clients. - le 26/08/2019

> Pour promouvoir la marque en Chine : Une superstar pour Caprice
Le fabricant allemand Caprice (Groupe Wortmann) a pénétré le marché chinois en 2018. Il cherche désormais à se positionner en tant que marque pour le consommateur final dans le pays le plus peuplé du monde. Avec la chanteuse et actrice Barbie Hsu, Caprice a pu s’assurer la collaboration de l'une des artistes les plus populaires en Chine. Cette collaboration s’accompagne d’une vaste campagne publicitaire omnicanale. - le 26/08/2019

> Les 2 et 3 juin à Chantilly (Oise), la FDCF en assemblée générale
La Fédération nationale des Détaillants en Chaussure de France (FDCF) organisait son assemblée générale (AG) annuelle à Chantilly dans l’Oise les 2 et 3 juin derniers. La première sous la présidence de Sandrine Lacotte Garcin qui a succédé à Philippe Daquai, désormais président d’honneur. Ces deux élections intervenues en février à l’occasion de la célébration du Centenaire de la fédération ont été entérinées par l’assemblée générale.
Avant de participer à l’AG proprement dite le lundi 3 juin, les chausseurs et le staff de ANWR-Garant France, partenaire de la FDCF, qui avaient répondu présent en sus des membres du Conseil fédéral de la fédération étaient conviés à une visite du superbe Château de Chantilly puis, en soirée, au dîner de gala au Château de la Tour à Gouvieux près de Chantilly.?Frank Boehly, président du Conseil National du Cuir, lui-même ancien chausseur indépendant puis président d’une enseigne de la chaussure, était l’invité de la fédération.
La gestion de la FDCF en 2018 peut s’apparenter à celle d’un « bon père de famille », caractérisée par son pragmatisme. Au 31 décembre 2018, la FDCF comptait 664 adhérents. Ses ressources ont atteint 421 862 euros, ses charges 348 016 euros, soit un solde positif de 73 846 euros. À noter que la FDCF présente toujours des comptes positifs.
Une mesure qui concerne l’ensemble du commerce sera pour la première fois l’organisation de la « Saint-Glinglin » dans toute la France dès le 20 mars 2020, un vendredi, jour de l’équinoxe, premier jour du printemps et Journée mondiale du bonheur décrétée par l’ONU ! Ces journées de la Saint-Glinglin constitueront une grande semaine du commerce. Il s’agira bien moins de consentir des rabais que d’activer le trafic en magasin en multipliant les animations créatrices de lien et en adaptant les horaires des commerces. La Saint-Glinglin devrait notamment associer des grands groupes de presse pour en assurer la promotion, l’Association des Maires de France et l’ensemble des acteurs en centre-ville. Sa préparation étant loin d’être finalisée nous aurons l’occasion d’y revenir plus en détails dans ces colonnes. - le 02/07/2019

> Vers une interdiction de destruction des invendus
Le gouvernement a la volonté d’interdire aux producteurs, distributeurs et places de marché de détruire leurs produits non alimentaires invendus à partir de 2022 ou 2024. Cette mesure figurera dans le projet de loi « relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire » qui sera présenté en Conseil des ministres le 3 juillet pour un vote possible avant la fin de l’année. Le principe : rompre avec le modèle linéaire qui prévaut, soit extraire, fabriquer, consommer, jeter. Elle doit contribuer à lutter contre le dérèglement climatique. Les entreprises devront réemployer – par des dons à des associations par exemple –, réutiliser ou recycler tous les invendus. - le 02/07/2019

> CdCF
William Koeberlé a été réélu président du Conseil du Commerce de France (CdCF) lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le 6 juin. Le CdCF regroupe 37 organisations professionnelles de commerçants et est, depuis 2016, l’interlocuteur du gouvernement dans le cadre de la Commission de Concertation du Commerce (3C). - le 02/07/2019

> PATAUGAS
Thomas Camille a été nommé directeur général de Pataugas. Il avait été précédemment à la tête de CelioClub après avoir été en poste chez Armand Thierry. Ses objectifs : « Travailler les valeurs d'image et d'usage, relancer les collections capsules et le co-branding, comme récemment avec le Mucem, consolider et développer la distribution (aujourd'hui 400 points de vente et 10 magasins en propre), et accélérer l'e-commerce et l'international. », ainsi qu'il l'a précisé aux Échos. - le 02/07/2019

> Le salon de Caen Step Normandie
est annulé pour la prochaine saison, les dates n’étant pas favorables pour les agents, nous indique l’organisateur.
Rappelons que MODCO Nantes a également été annulé, lui sans doute définitivement. - le 02/07/2019

> L’AG de l’Arici/Crecendo Paris
Le 11 juin se tenait l’assemblée générale de l’Arici/Crecendo Paris sous la présidence de Gilbert Mugnier. Jean-Marc Troncy a été élu vice-président. Le bureau est complété par Patrick Fauré, trésorier, et Bernard Lefresne, secrétaire général. Le Conseil d’administration de l’association, lui, se compose des membres du bureau ainsi que de Jacqueline Segal, Sylvie Semerdjian, Olivier Serre, Jean-Michel Pierre, Christophe Trinel, Michel Barbet, Dominique Gohier. Patrizio Franceschini représente l’association Centro. Bureau et conseil d’administration ont été élus ou réélus pour 3 ans. - le 02/07/2019

> Baromètre trimestriel de l’audience du e-commerce en France
1er trimestre 2019 : près de 39 millions de cyberacheteurs
D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie du 1er trimestre 2019, 38,8 millions d’internautes ont déjà effectué des achats en ligne, soit 87,5 % d’entre eux. Cela représente 1,3 million de cyberacheteurs de plus qu’il y a un an. Pour Jamila Yahia-Messaoud, directrice du Département Consumer Insights de Médiamétrie : « Après une petite stagnation en 2018, on assiste à une nouvelle augmentation du nombre de cyberacheteurs, de l’ordre de 4 % en 1 an. Si les moins de 35 ans tirent cette progression avec notamment un rôle croissant du smartphone, les générations plus âgées ne sont pas en reste : plus de 8 seniors (65 ans et plus) sur 10 ont, par exemple, déjà acheté sur Internet ». Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, ajoute : « L’audience des sites de e-commerce les plus fréquentés en France augmente de façon continue. En moyenne, 42,9 millions d’internautes (70 % des Français) ont consulté chaque mois au moins un des sites et/ou applications du top 15 e-commerce. Cette croissance s’accom- pagne d’une poussée des visites sur mobile qui, chez certains sites, représente jusqu’à 3/4 du trafic ».
Source : Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie. - le 02/07/2019

> Régis Feuillet, élu président de la FFC
A l’occasion de son assemblée générale qui s’est tenue à Paris le 24 avril, le conseil fédéral de la Fédération Française de la Chaussure a élu M. Régis Feuillet, actuel directeur général de la société Richard Pontvert et Cie (marque Paraboot) et de la société commerciale Capuce SA, au poste de Président. Régis Feuillet est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Art et Métiers (Ensam). Il a intégré en 1997 la société Richard Pontvert en tant que directeur industriel, après un parcours professionnel qui l’a amené à travailler chez SEB, JMA puis Alliber.
Les actions conduites par la FFC dans les domaines de l’international, des études et marketing, de la communication, de l’innovation technique, du social et de la formation ont été présentées aux membres rassemblés en assemblée générale. L’année 2018 a vu en particulier l’accompagnement des adhérents de la FFC sur le digital, la mise en place de la plateforme B2B frenshshoes.fr, ainsi qu’une grande exposition au Lotte World de Séoul qui retraçait 500 ans de création française.
En plus de la continuité des opérations conduites par la FFC, le nouveau président a indiqué sa volonté d’accompagner les adhérents, dans leur évolution industrielle et technologique. - le 02/06/2019

> L’AG de la FDCF à Chantilly les 2 et 3 juin
L’assemblée générale de la Fédération des Détaillants en Chaussures de France (FDCF) se déroulera au Château de la Tour à Chantilly les 2 et 3 juin sous la présidence de Sandrine Lacotte Garcin. L’accueil se fera dès le dimanche 2 juin à 14h pour une visite du fameux château de Chantilly à 15h. Le soir : dîner de gala du Centenaire de la fédération. Le 3 juin aura lieu l’assemblée générale proprement dite. - le 02/06/2019

> Les aides aux centre-villes renforcées
Le gouvernement a débloqué près de 2,5 millions d’euros supplémentaires pour le fonds de soutien aux commerçants des 34 centres-villes les plus affectés par le mouvement des « gilets jaunes ». Les centres-villes concernés sont : Avignon, Besançon, Béthune, Bordeaux, Bourg-en-Bresse, Brest, Calais, Charleville-Mézières, Chaumont, Dijon, Dole, Epinal, Le Port, Le Tampon, Lille, Lyon, Mâcon, Marseille, Nantes, Nevers, Paris, Ploërmel, Quimper, Rennes, Rouen, Saint-André, Saint-Avold, Saint-Denis, Saint-Etienne, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Toulon et Toulouse. Le fonds de soutien atteint ainsi 5,49 millions d’euros. Il s’ajoute au dispositif d’aide global mis en place depuis fin novembre par Bercy et prolongé jusqu’à fin juin, qui permet entre autres aux commerçants de bénéficier de reports de charges sociales, d’étalements des échéances fiscales et de facilités de trésorerie. Ce dispositif totalisait début mai environ « 80 millions d’euros », auxquels s’ajoutent des mesures de chômage partiel pour un coût d’« à peu près 38 millions d’euros ». - le 02/06/2019

> Spartoo chausse les plus démunis
Pour la 8e édition de « La Paire solidaire » du 19 avril au 19 mai 2019, Spartoo a renouvelé son engagement pour chausser les plus démunis. Et pour la première fois l’enseigne André, désormais sa propriété, a rejoint le mouvement. 10 000, c’est le nombre de paires de chaussures usagées récoltées chaque année par Spartoo pour aider les populations les plus défavorisées. Le pure-player Internet est associé depuis l’origine de l’opération à Soles4souls pour renouveler ce vaste dispositif de dons de chaussures.
Le principe reste inchangé : les français sont encouragés à renvoyer leurs chaussures usagées en bon état, en échange d’un bon d’achat. Depuis 2010, l’association Soles4souls a redistribué près de 100 000 paires de chaussures aux victimes de catastrophes naturelles dans des pays tels que Haïti ou le Maroc, selon les années. - le 02/06/2019

> La France intègre le top 5
La Chine n’est plus, pour les grands investisseurs internationaux, un eldorado. La France, elle, le deviendrait-elle ? Son intégration pour la première fois dans le « top 5 » des pays les plus attrayants, selon le classement annuel du cabinet A.T. Kearney, le laisse penser. D'après cet indice des pays les plus propices aux Investissements Directs à l'Étranger (IDE), 77 % des entreprises comptent augmenter leur niveau d'investissement au cours des trois prochaines années.
Les États-Unis occupent la première place du classement pour la septième année consécutive. Suivent l'Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni, qui conserve sa 4e place malgré le Brexit. La France passe donc au 5e rang. La confiance dans l'économie française, qui « a fortement augmenté depuis l'élection d'Emmanuel Macron en 2017 », n'a pas été « affectée par le mouvement des "gilets jaunes" », observe le cabinet de conseil, pour qui la France « reste compétitive ». - le 02/06/2019

> Une soirée Gamelle par ANWR Garant France !
C’est devenu une tradition : ANWR Garant France organise une soirée festive le dimanche à l’occasion du salon Crecendo Paris au Parc Floral. Le 24 mars, le groupement avait choisi le bistrot Gamelle au Viaduc des Arts avenue Daumesnil dans le 12e, un haut lieu de l’artisanat d’art dans la capitale. La soirée rassemblait adhérents et fournisseurs dans une joyeuse mêlée ! Au programme des réjouissances : bowling et babyfoot... dans une thématique « nationale » avec sur la tête bob bleu blanc rouge. Ces bobs ont encore servi lors du voyage de découverte organisé par ANWR Garant France à Porto du 19 au 21 mai qui a réuni une centaine de détaillants et leurs conjoints. Au programme : des visites d’usines et des réjouissances ! - le 02/06/2019

> Pas de MODCO en septembre
Nous recevons ce courrier des organisateurs de l’exposition régionale MODCO à Nantes.
Chers clients, chers exposants, c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons décidé de ne pas organiser en septembre 2019 le salon MODCO qui existait depuis plus de 16 ans !
Nous avons fait la démarche auprès de Monsieur Marais, organisateur du salon STEP Ouest, pour un rapprochement des deux salons sur un même lieu. Après plusieurs semaines de discussion, celui-ci nous a alloué seulement 15 % de la surface totale de l’exposition à La Beaujoire. Ceci étant complètement disproportionné, il nous était donc impossible d’accueillir l’ensemble des exposants MODCO.
Le raisonnement MODCO a toujours été orienté vers le client mais il a été très difficile de collaborer de manière constructive avec l’organisateur du salon STEP Ouest. Afin que les clients soient satisfaits, nous avons pris la décision d’annuler le salon MODCO de septembre 2019 avec beaucoup de regrets pour avoir un seul salon sur Nantes.
Nous avons, durant toutes ces années, essayé d’équilibrer au mieux le service client et les frais pour les exposants. Nous espérons que cet esprit perdurera. L’équipe Modco . - le 02/06/2019

> Chevignon chez Royer
Le groupe Vivarte a annoncé le 25 mars avoir bouclé la cession de son enseigne d'habillement Chevignon à un trio d'acquéreurs mené par la société financière Royer. Ils reprennent ainsi « l'ensemble des magasins et le personnel, soit environ 180 collaborateurs ».
Vivarte avait annoncé en octobre dernier être en négociations exclusives pour céder la marque Chevignon qu’il détenait depuis 2007. Celle-ci a réalisé un chiffre d'affaires de 24 millions d'euros sur l'exercice 2017/18 clos le 31 août.
L'enseigne et son réseau de 60 points de vente en France et 115 à l'étranger ont été cédés à la Société civile financière Royer, maison- mère du groupe Royer, ainsi qu'à deux spécialistes de la mode et de la distribution, Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic. - le 02/05/2019

> Label : -L’INPI homologue l’indication géographique « Charentaise de Charente-Périgord »
Une nouvelle indication géographique est homologuée par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) à compter du vendredi 29 mars, date de publication de la décision au bulletin officiel de la propriété industrielle : la « charentaise de Charente-Périgord ».
Il s’agit de la huitième indication géographique homologuée depuis l’entrée en vigueur du dispositif, après le siège de Liffol (décembre 2016), le granit de Bretagne (janvier 2017), la porcelaine de Limoges (décembre 2017), la pierre de Bourgogne (juin 2018), le grenat de Perpignan (novembre 2018), le tapis d’Aubusson et la tapisserie d’Aubusson (décembre 2018).
Rappelons que c’est la loi dite « consommation » qui a élargi les indications géographiques – auparavant réservées aux produits agricoles et viticoles – aux produits de l’artisanat et de l’industrie. Signe officiel de qualité et d’origine, l’indication géographique assure aux consommateurs l’origine et l’authenticité des produits qu’ils achètent. Elle permet aux artisans et entreprises de valoriser leurs produits et de protéger leur savoir-faire de la concurrence déloyale et de la contrefaçon. Elle permet aussi aux collectivités locales de mettre en valeur des savoir-faire territoriaux. - le 02/05/2019

> Evènement : Plein succès pour le 6e Congrès mondial de la chaussure à Naples
La 6e édition du Congrès mondial de la chaussure s’est déroulée les 4 et 5 avril à Naples, dans l'une des régions d'Europe où le secteur de la chaussure est le plus représenté. Sous le thème « Numérisation (ou digitalisation) pour une industrie de la chaussure durable », des intervenants réputés ont communiqué leurs meilleures pratiques et expériences à un auditoire attentif composé d’entrepreneurs, de repré- sentants d’associations, de centres techniques et d'enseignement, ainsi que des journalistes.
Durant ces deux journées, les participants au Congrès mondial ont eu l'occasion d'analyser les défis et les opportunités d'une société et d'une économie en cours de digitalisation accélérée, conduites par un consommateur averti à la recherche du bon produit. Il a été longuement question de la durabilité et de la numérisation en tant que moteurs révolutionnaires de l’industrie de la chaussure, en mettant l'accent sur sa signification pour le consommateur, le fabricant et le détaillant.
Des tables rondes organisées dans le cadre magnifique et historique du Palais royal de Naples ont porté sur la consommation digitale, l'économie circulaire et ce que seront les prochaines générations de détaillants. Les sociétés Vibram Group, M.Gemi et Glent Shoes ont souligné que la personnalisation du produit et la livraison rapide constitueraient la première tendance du secteur de la mode, appuyée par les nouvelles technologies digitales, afin de répondre individuellement aux besoins de chaque client. Le Congrès mondial de la chaussure, créé en 2003 par la Confédération Européenne de la Chaussure (CEC), est un événement international bien connu de la communauté de la chaussure qui donne aux professionnels l’occasion d’approfondir leurs connaissances du secteur. La CEC est la voix politique du secteur de la chaussure en Europe et regroupe les principales associations et fédérations nationales de la chaussure de l'Union européenne. - le 02/05/2019

> PROCOS
L’assemblée générale de la Fédération Procos s’est tenue le 26 mars. Six nouveaux administrateurs ont été élus : Sébastien Le Goff (McDonald’s), Delphine Medaouri (Pandora France), Sandrine Mignaux (Rituals Cosmetics), Hervé Montaner (Sephora), Franck Poncet (Naturalia/Monoprix), Gaëlle de Prunelé (Un Jour Ailleurs). À la suite de l’assemblée générale, le nouveau conseil d’administration s’est réuni et a reconduit dans leur fonction la majorité des membres du bureau. Olivier de Malezieux devient trésorier en succédant à Dominique Benoit qui a changé de parcours professionnel. André Tordjman entre au bureau en qualité de secrétaire. François Feijoo, PDG du pôle Eram, Texto, Staggy, Mellow Yellow, poursuit son mandat de président de Procos. - le 02/05/2019

> HAVAIANAS
L’entreprise brésilienne a nommé un nouveau directeur en charge de la vente au détail pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique : Scott Ziegler. Il a notamment travaillé chez VF Corporation pour le compte de Timberland. - le 02/05/2019

> CNCC
Jacques Ehrmann rejoint le Comité de Direction du CNCC composé par ailleurs d’Antoine Frey, président, Michel Dessolain, vice-président exécutif, et Gontran Thüring, délégué général.
Jacques Ehrmann, diplômé d’HEC, est PDG de Carmila et directeur exécutif du groupe Carrefour, en charge du Patrimoine, du Développement International et de l’Innovation. - le 02/05/2019

> Disparition de Raymond Massaro
Raymond Massaro est décédé à l’âge de 90 ans. Maître d’Art Bottier, président de la Chambre Syndicale Nationale des Bottiers – il fut également président de la Chambre Syndicale Nationale des Podo-Orthésistes, vice-président du Conseil National du Cuir et administrateur de SIC SA –, Raymond Massaro était une grande personnalité du monde du cuir.
Son père avait ouvert en 1894 l’atelier au 2 rue de la Paix à Paris. L’apprenti, titulaire à 18 ans du CAP chaussures femme Louis XV, en a fait à force de passion, d’exigence et de travail avec ses artisans, une adresse de référence, indissociable du luxe « à la française ». Sa rencontre avec Gabrielle Chanel a été déterminante pour sa carrière.
De nombreuses collaborations se sont succédé dont celles avec Karl Lagerfeld qui disait simplement, un dessin à la main : « Monsieur Massaro, faites pour le mieux... ».
Deux chaussures devenues célèbres ont joué un rôle décisif dans sa carrière. Pour réaliser « la sandale de 1957, Mademoiselle Chanel n’avait donné qu’un seul impératif : beige et noir, les couleurs symboliques de la maison ». Raymond Massaro eut l’idée, avec son père Lazare et son oncle Donat, d’associer bout original, coupe asymétrique et élastique en remplacement de la boucle arrière. « Tout à la fois classique et hors norme. La technique s’efface devant la ligne. »
Avant elle, Madame Grès en face de la maison Massaro rue de la Paix, commanda « une chaussure légère que la femme oublie, qui épouse le pied et accompagne tous les mouvements. Une chaussure d’un temps nouveau ». Sa première chaussure ? Une cycliste qu’il avait fabriquée pour lui-même. Il l’adapta avec « un simple élastique cousu sur cuir souple. Un talon réduit à son minimum... ». La ballerine, portée par Brigitte Bardot en 1956, devint un produit culte parmi les plus exportés dans le monde.
Ces succès ont ouvert la voie à cinquante ans de créations avec les plus grands noms de la couture. Raymond Massaro s’est illustré passionnément sur tous les fronts : le sur mesure au quotidien, le luxe jusqu’à la chaussure orthopédique qu’il a contribué à faire reconnaître et à laquelle il a apporté les canons de l’esthétique. En 2007, faute d’héritier bottier, il vend la maison à Chanel.
Source CNC. - le 02/05/2019

> La FDCF fête ses 100 ans !
Un siècle d’existence et d’action, cela valait bien une fête ! La Fédération des Détaillants en Chaussures de France (FDCF) l’a organisée le 20 février dans un lieu de prestige, la Tour Eiffel, en présence de nombreux invités. Si l’on excepte la Confédération des Commerçants de France (CDF), multisectorielle, elle est la plus ancienne parmi les organisations professionnelles de l’équipement de la personne et antérieure à un bon nombre de syndicats professionnels du commerce de détail non alimentaire. Cent ans après, la fédération des chausseurs indépendants reste très représentative de la profession.
À l’occasion de cet anniversaire, un Conseil fédéral a entériné le passage de témoin de Philippe Daquai, président de la FDCF depuis 2013, à Sandrine Lacotte Garcin, nouvelle présidente.
Sandrine Lacotte Garcin, 50 ans, est à la tête d’une entreprise qui compte trois magasins de chaussures employant quatorze personnes à Marseille et à Aix-en Provence. Elle est issue d’une lignée de 4 générations de professionnels du cuir et de la chaussure.
La FDCF a mis à profit cette célébration pour proposer au Premier ministre 10 mesures urgentes réunies dans un Livre Blanc pour assurer la pérennité du secteur. - le 23/03
/2019

> Geox en recul
L’italien Geox a réalisé un exercice 2018 difficile, annonçant un chiffre d'affaires en recul de 6,5 % (- 5,5 % à taux de change constant), à 827,2 millions d'euros. Si le 1er trimestre avait enregistré un - 11,2 % de mauvais augure, l’année s'est achevée sur un plus flatteur + 2 % au dernier trimestre. Ce redressement relatif doit avant tout au commerce en ligne (+ 12 % en 2018 et + 22 % au 4e trimestre). L’Ebitda tombe à 38,3 millions d'euros, contre 64 millions en 2017. - le 23/03
/2019

> Staggy (Groupe Éram) va baisser le rideau
Le groupe Éram va fermer tous ses points de vente Staggy, une enseigne dédiée à la chaussure de sport et lifestyle créée en 2002. Ses 24 magasins en France baisseront le rideau tout au long de 2019. Certains passeront sous une autre enseigne du groupe, d’autres seront cédés. Staggy subit la forte concurrence des enseignes de sport. - le 23/03
/2019

> Un outlet pour Royer
Le groupe Royer a ouvert son premier outlet à l’enseigne Outlet Royer le 8 mars, avenue du Maréchal-Leclerc à Cholet, sur 280 m2. Le groupe y présente les collections passées des marques Kickers, Mod8, Aster, Hush Puppies, Pare Gabia, New Balance et Converse. Si Kickers et New Balance présentent l’ensemble de leur offre, Converse ne propose que son offre enfant.
C’est à Cholet que Royer abrite le siège de son pôle junior, lequel est entré en négociations exclusives auprès de Vivarte pour reprendre Chevignon. - le 23/03
/2019

> VIVARTE
Stéphane Roche (57 ans) a été nommé directeur général. Sa mission sera d’accompagner le président, Patrick Puy, « dans le déploiement du plan de relance et de développement des deux enseignes du groupe, La Halle et Caroll ». À l’issue du processus de cession en cours des enseignes de chaussures Minelli, San Marina et Cosmo Paris, le périmètre du groupe sera circonscrit à ces deux enseignes. Stéphane Roche a débuté chez Procter&Gamble en 1986 avant de poursuivre sa carrière successivement chez Ricard, Decathlon, La Redoute Benelux, Redcats Royaume-Uni et Cyrillus. Entre 2011 et 2018, il occupait le poste de directeur général de l’enseigne pour homme Brice avant de devenir brièvement directeur retail et développement de Fashion 3, groupement de plusieurs grandes marques d’habillement (Mulliez). - le 23/03
/2019

> CLARKS
Giorgio Presca, ex-directeur général de Geox, prend la tête de Clarks. Il relève Stella David, nommée directrice générale par intérim à la suite de la démission de Mike Shearwood en juin 2018, lequel avait dû démissionner pour « comportements déplacés ». - le 23/03
/2019

> CEC
Luis Onofre a été élu président de la Confédération Européenne de l'industrie de la Chaussure (CEC). Le président de l'APICCAPS (Association des fabricants portugais) succède à l'italien Cleto Sacripanti et prendra ses fonctions le 24 mai à Porto. Basée à Bruxelles, la CEC représente l'ensemble de l'industrie européenne de la chaussure. Une industrie qui comprend quelque 21 000 entreprises employant 278 000 salariés.
Luis Onofre est depuis mai 2017 président de l'APICCAPS. Il a étudié à l'Ecole des Beaux-Arts de Porto et a été par la suite diplômé du Centre de formation professionnelle de l'industrie de la chaussure, devenue l'Académie du design et de la chaussure.
Sa marque éponyme, Luis Onofre, est commercialisée dans le monde entier. C'est la deuxième fois qu'un Portugais assume les destinées de la CEC. En 2012, Fortunato Frederico l’avait dirigée pour trois ans. - le 23/03
/2019

> TBS
Julien Bianchi a été nommé directeur général de TBS, la marque sportswear prêt-à-porter et chaussures du Groupe Éram. Il prend la suite de Jean-Marc Taillieu, parti en novembre après quatre ans à la tête de la marque.
Diplômé de l’ISC Paris, Julien Bianchi a notamment passé quatre ans chez La Halle aux chaussures en tant que responsable du marché sport, puis près de deux ans chez Vente-privée.com en tant que responsable grands comptes dédiés aux achats prêt-à-porter femme, puis souliers. - le 23/03
/2019

> ÉTUDE : LE BUDGET MODE POURSUIT SON RECUL
Après - 6,2 % en 2017, le budget mode des Français a encore reculé de 8,2 % l’an dernier ! C’est ce qu’indique l’étude du cabinet Simon Kucher qui analyse depuis quatre ans les habitudes shopping des consommateurs. Plus concrètement, ceux qui consacrent moins de 100 euros à une sortie shopping (32 % des répondants) sont 30 % à avoir effectué moins d’achats textile en 2018. 28 % des personnes qui dépensent entre 100 et 300 euros (48 % des sondés) ont fait de même, tout comme 26 % des consommateurs consacrant plus de 300 euros à une séance de shopping.
Pourquoi ces restrictions de budget ? Sont mis en avant la plus grande attention au budget (68 %), aux meilleures offres promotionnelles (34 %) et aux marques plus accessibles (19 %).
Une confirmation :
le désintérêt croissant des consommateurs pour les soldes. 19 % des personnes interrogées se déclarent indifférentes en raison des promo- tions toute l’année et des ventes privées (+ 2 % par rapport à 2017). Néanmoins, c’est encore pour 36 % des consommateurs le moment où ils achètent la majorité de leurs vêtements (- 1 %).
Une autre confirmation : l’étude fait apparaître que le marché de l'habillement poursuit sa polarisation entre enseignes haut de gamme et chaînes low cost, au détriment du moyen de gamme. Une même cliente peut consommer à la fois chez Primark et chez Maje. Ainsi 42 % des clientes Sandro se rendent aussi chez Kiabi. - le 23/03
/2019

> Les petits malheurs de Vivarte
Après le long feuilleton – toujours en cours – de son démantèlement progressif dû à la nécessité pour le groupe de rembourser sa dette excessive, voilà que Vivarte doit aussi affronter des « petits malheurs » (en comparaison avec ses « gros » malheurs). En effet, le mouvement des « gilets jaunes » ne l’a pas laissé indemne. Le groupe a perdu 20 millions d'euros de chiffre d'affaires, estime son PDG, Patrick Puy. Et « dix millions de marge »... Autre conséquence du mouvement social, Vivarte n’a pu embaucher des dizaines d'intérimaires à qui il a l'habitude de faire appel en période de fin d’année.
Mais ce n’est pas tout. Le groupe s’est fait voler 200 000 euros de chaussures début décembre 2018. Il s’agissait de retours, stockés dans son vaste entrepôt d’Issoudun (Indre). Ces chaussures devaient y être reconditionnées pour repartir ensuite à la vente. Bottes, escarpins en cuir et autres baskets de marques ont été emportés directement dans le camion de la société, avant que les voleurs, qui s’étaient introduits le week-end sur le site, n’abandonnent le véhicule dans la nature pour transporter plus discrètement la marchandise. - le 25/02
/2019

> La Halle : la fusion des deux enseignes effective
La Halle Mode et Accessoires a absorbé La Halle Chaussures et Maroquinerie. Le groupe a officialisé le 31 janvier la fusion des deux entités juridiquement actée le 1er janvier. Son nom définitif : La Halle. Ce projet est, a précisé Vivarte, « sans conséquence sur l’emploi et permet aux salariés de bénéficier des avantages sociaux des deux enseignes ». La Halle emploie 8 000 salariés. - le 25/02
/2019

> Chauss’expo est sortie de la procédure judiciaire
Un an après son placement en redressement judiciaire, l’enseigne de grandes surfaces spécialisées de la famille Desmazières a vu son plan de relance validé début février par le tribunal de commerce de Lille. Il sera mis en œuvre par Cyril Goulet qui prend la barre de l’enseigne. Cyril Goulet était le directeur général Europe de Pimkie jusqu’en décembre 2017. L’enseigne a fermé une soixantaine de magasins en un an. - le 25/02
/2019

> Centres commerciaux : fréquentation en baisse l’an dernier
Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) a annoncé un recul de 1,7 % de la fréquentation des centres commerciaux en 2018. On en connaît les raisons principales : la météo trop peu de saison, ainsi que le mouvement des « gilets jaunes » en fin d’année. En 2017, le recul avait été de 1,8 %. Vu les circonstances, le recul aurait pu être plus important encore.
Les centres commerciaux d’Ile-de-France ont un peu mieux résisté ( - 1 %) que les centres en régions qui ont enregistré une baisse de trafic de 2 %. Les plus touchés sont les centres commerciaux de périphérie, plus particulièrement concernés depuis novembre par les blocages des « gilets jaunes ». - le 25/02
/2019

> 3-5 avril 2019 : Le 6e Congrès mondial de la chaussure à Naples
Les inscriptions à la 6e édition du Congrès mondial de la chaussure sont ouvertes. Elle se tiendra à Naples du 3 au 5 avril 2019. Ce congrès sera l’occasion pour les professionnels de l'industrie de la chaussure de découvrir les dernières évolutions et les opportunités dont les entreprises peuvent tirer parti dans une économie et une société en mutation rapide.
Cette édition, organisée comme les précédentes par la Confédération Européenne de la Chaussure, aura pour thème : « Digitalisation pour une industrie de la chaussure durable ». Elle réunira des conférenciers et des experts internationaux pour débattre du digital et de la durabilité, ainsi que de ce qu’elles impliquent pour l’avenir du secteur de la chaussure. Le programme donnera également aux participants la possibilité de visiter des usines de chaussures locales.
Les participants peuvent déjà s'inscrire en remplissant le formulaire sur le site web dédié du Congrès mondial de la chaussure 2019 : www.worldfootwearcongressnaples2019.com. - le 25/02
/2019

> À l’initiative du CNC : Lancement du 1er Sustainable Leather Forum à Paris
La Filière Française du Cuir est depuis longtemps attentive à la réduction de l’impact de ses activités sur l’environnement, à l’économie circulaire, au sourcing des produits, à la traçabilité, à la formation professionnelle, aux conditions de travail de ses salariés et à l’ancrage territorial.
Forts de ces engagements, les professionnels du cuir, regroupés au sein du Conseil National du Cuir, ont décidé d’organiser à Paris le 1er forum international « Sustainable Leather Forum », dédié à la responsabilité sociétale dans les industries du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et de la ganterie. Dans le cadre de ce forum, qui se veut un lieu d’échanges, seront présentés et débattus par les entreprises, organisations publiques et institutionnels les innovations et progrès en termes d’outils, de produits et de nouvelles technologies.
L’objectif du Sustainable Leather Forum est double : démontrer les bonnes pratiques des industries du cuir, notamment françaises, couplées à quelques exemples d’autres secteurs, en matière d’emplois et d’opportunités économiques, et apporter une véritable réflexion aux acteurs de la mode, décideurs politiques et leaders d’opinions en vue de concevoir des solutions pour faire progresser le développement durable dans leur domaine d’activités.
Date : lundi 16 septembre 2019. Horaires : 9h à 18h - Entrée : 50 euros (prix dégressif). Lieu : FNTP – 3, rue de Berri 75008 Paris - www.slf-paris.com - le 25/02
/2019

> Fraude : Vente-Privée sur la sellette...
Décidément, le commerce sur le web n’est pas toujours très net !
Le site de déstockage Vente-Privée fait l’objet d’une accusation de tromperie sur les prix de la part de la DGCCRF qui reproche à l’entreprise « (...) d'avoir cherché à donner à ses clients l'illusion de faire une bonne affaire en mettant en place différentes stratégies frauduleuses visant à construire un prix de référence fictif ». De ce fait, l’organisme de répression des fraudes a transmis à la procureure de la République de Bobigny les conclusions d'une enquête la concernant. Ledit « prix de référence » est le prix à partir duquel est calculé le taux de réduction pratiqué. Or, indique la DGCCRF dans son communiqué, « des prix de référence qui ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique étaient utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs ». Pour étayer ses accusations, la DGCCRF s'est appuyée sur des constatations effectuées sur le site Internet de Vente-Privée et sur l'analyse de documents saisis au cours de perquisitions dans ses locaux en juin 2016. Devant des accusations aussi graves, le site a démenti fermement avoir mis en œuvre des « stratégies frauduleuses visant à construire un prix de référence fictif ». Il précise qu’il ne fait actuellement l’objet d’aucune poursuite.
Rappelons que la DGCCRF a déjà dans le passé conduit à des procédures contentieuses à l'encontre de 19 enseignes du e-commerce dont Amazon, Zalando, Comptoir des Cotonniers, H&M..., qui ont donné lieu au paiement de plusieurs millions d'euros d'amendes. - le 25/02
/2019

>... et devient Veepee
Le leader français du déstockage en ligne unifie l’ensemble de ses différentes (6) appellations internationales autour d’un nouveau nom, Veepee, le même désormais dans les 14 pays où le site est actif. - le 25/02
/2019

> Heyraud et Texto en souffrance
Vivarte s’est désintégré sous l’effet d’une dette irremboursable. Son concurrent historique, Éram, a toujours son actionnariat familial mais cette singularité pour un groupe de cette taille ne l’immunise pas contre les vents contraires. La situation de deux de ses enseigne, Heyraud et Texto, se dégradant dans un contexte défavorable à la fois à la mode et aux centres-villes des villes petites et moyennes, les dirigeants du Groupe ont annoncé la fermeture de 96 magasins (34 Heyraud sur 45 et 62 Texto sur 80) « pour préserver le groupe ». 274 salariés sont sur la sellette, mais ils se verront proposer un reclassement, à l’intérieur et à l’extérieur du groupe Éram. Les 274 salariés concernés sont soumis à un plan de sauvegarde de l'emploi qui prend fin en janvier pour Heyraud et en février pour Texto.
- le 21/01/2019

> La CVC reprise mais saignée à blanc
Après avoir frôlé la liquidation, la Compagnie Vosgienne de la Chaussure (CVC) a finalement été reprise par Ingride Muller, son ex-directrice des ressources humaines, associée au fonds Petrus Finance, propriétaire de la marque Le Coq Sportif. Ainsi en a décidé le tribunal de commerce de Nancy le 11 décembre. La CVC, qui devient la CFC (Compagnie Française de la Chaussure), perd les trois quarts de ses effectifs pour ne conserver que 30 salariés sur 126. L’entreprise était en redressement judiciaire depuis le 31 juillet 2018.
Ingride Muller, présidente de la CFC, ne voulait pas envisager la disparition d’une société labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant dotée qui plus est d’un très bel outil de production.
- le 21/01/2019

> Vivarte : et après ?...
Le PDG de vivarte, Patrick Puy, entré dans le groupe fin 2016 pour trouver les solutions de remboursement de la dette, devrait rester à sa présidence mais laisser à un nouveau DG, expert du retail, le soin de manager ce qu’il reste aujourd’hui de l’ancien leader de l’habillement et de la chaussure en France. Un DG qui sera nommé d’ici le printemps. En attendant les cessions effectives de Minelli, San Marina et Cosmo Paris, annoncées fin 2018, Vivarte ne compte plus dans son portefeuille d’enseignes que La Halle et Caroll. Les actionnaires devront décider si ces dernières seront vendues ou conservées ou si, pourquoi pas, une acquisition viendra étoffer l’offre. Toutes les options sont sur la table.
Côté dette, Patrick Puy estime que le plan de désendettement, lancé en 2016, est en bonne voie d'achèvement. Le paiement de la prochaine échéance, en octobre 2019, devrait être mené à bien
.La dette a été ramenée à 302 millions à ce jour, contre 1,5 milliard il y a deux ans.
Si le PDG prévoit des lendemains qui chantent plus juste et plus fort, les résultats annuls de Vivarte pour la période close au 31 août 2018 font apparaître un recul du chiffre d’affaires de 4,1 % à périmètre comparable, à 1,4 milliard d’euros. L’Ebitda du groupe ressort à 50,7 millions d’euros (47 millions en 2016/17 à périmètre constant), tandis que les pertes nettes ont été réduites, passant de 305 à 122 millions d’euros au cours du dernier exercice. L’entreprise anticipe un résultat net positif en 2018/19.
Concernant ses enseignes, le parc de 835 magasins de La Halle pourrait n’en compter que 500 dans 10 ans. Mais on peut s’interroger sur des prévisions à si long terme.
Quant à Carroll, l’enseigne de mode féminine a connu un recul de ses ventes de l’ordre de 9 %, à environ 230 millions d’euros de chiffre d’affaires.
Enfin, s’agissant des trois enseignes de chaussures en cours de cession, leur situation est variable : San Marina (120 millions d’euros, - 9 %) a connu la même chute que Caroll, alors que Minelli s’en tire plutôt bien (+ 1 %), avec un chiffre d’affaires de 129 millions d’euros. Cosmoparis, plus marginale, a généré une vingtaine de millions d’euros (+3 %).
- le 21/01/2019

> La constitution de la Cité de la Chaussure à Romans va bon train
Depuis 2016, l’idée de constituer une Cité de la Chaussure à Romans a fait son chemin au point que les travaux y présidant sont désormais achevés. En centre-ville, à l’emplacement de l’ancien Intermarché racheté par le Groupe Archer et après plusieurs mois de travaux, la Cité en devenir a commencé à accueillir, en décembre dernier, les premiers ateliers de fabrication qui seront « visitables ». C’est ainsi que l’atelier de fabrication de chaussures du Groupe Archer, initiateur du projet en partenariat avec l’association Romans Cuir, l’atelier d’INSOFT et celui de la marque 1083 y sont déjà ou y seront installés sous peu. Pour sa part, le magasin multimarques de 300 m2 ouvrira ses portes en mars prochain ; un magasin ouvert à des marques dont la production est réalisée à Romans ou aux alentours. Pour les chaussures, il accueillera les marques suivantes : 1083, All Destroy (Compagnie des Souliers), Atelier du Cuir (Groupe Archer), Atelier PM (INSOFT), Boldrini, Ector (INSOFT), Madame Pied, Made in Romans (Groupe Archer), Magic Feet, Max Vincent, Milemil, Sneak Up & Génération Sens (Groupe Archer), Thierry Bruno (La Compagnie des Souliers), Venexan. En outre, deux marques de maroquinerie seront présentes au démarrage : Main d’œuvre et Made in Romans.
En fait, le projet est appelé à s’organiser sur deux lieux (zone industrielle et centre-ville) et autour de 5 axes stratégiques : fabrication et coopération ; formation & transmission ; innovation & numérique ; vente directe & tourisme industriel ; événementiel.
Par ailleurs, l’Office du Tourisme, précédemment installé au sein de « Marques Avenue », devait rejoindre la Cité de la Chaussure dès janvier 2019.
Dans un communiqué, les protagonistes annoncent que « pour compléter cette offre, un parking dédié à la Cité de la Chaussure et propice au shopping dans Romans sera ouvert rapidement. Un premier niveau (65 places) sera réservé à la clientèle de passage avec des offres permettant de passer du temps en centre-ville à moindre coût. Le second niveau (50 places) sera réservé à la location mensuelle et permettra, soit à des résidents du centre-ville, soit aux personnes qui y travaillent la journée, d’avoir un parking fermé et sécurisé. L’ambition de ce nouveau lieu est forte pour les entreprises de la filière qui souhaitent y vendre plusieurs milliers de paires de chaussures chaque année et ainsi créer plusieurs dizaines d’emplois à horizon 2025. Mais c’est aussi un enjeu de taille pour la ville de Romans en permettant de renforcer une dynamique touristique en hyper centre. »
L’ouverture officielle est prévue en mars 2019.
- le 21/01/2019

> Ouverture dominicale : de bons résultats à Paris, selon un rapport parlementaire
En 2015, la loi Macron « pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques » avait défrayé la chronique en ravivant de vieilles batailles récurrentes, notamment son volet « ouverture le dimanche ». Qu’en est-il trois ans après ? Un rapport parlementaire publié le 28 novembre estime que la loi a atteint son objectif principal visant à « libérer les énergies créatrices » et « déverrouiller certains blocages d’ordre réglementaire ou professionnel ». Concrètement, 28,2 % des commerces situés à Paris dans une zone touristique internationale (ZTI) ouvrent désormais le dimanche, contre 17,5 % avant la loi. Même si les données restent floues, « la persistance et l’élargissement du travail dominical dans les ZTI laissent à penser que la nouvelle législation a permis un développement notable du chiffre d’affaires et de l’emploi », avance les parlementaires. Les salariés semblent aussi s’y retrouver si l’on en juge par les indications données par les responsables d’une enseigne comme Darty : dans les magasins concernés à Paris, il y a plus de volontaires que de places disponibles.
- le 21/01/2019

> Camel Active s’organise pour devenir une marque de lifestyle internationale
À compter du 1er janvier 2020, Camel Active fonctionnera avec une structure de licences mise à jour et rationalisée. L'un des avantages de cette solution est la gestion centralisée de la marque. Avec la fusion de l'expertise produit et ventes et de la gestion centralisée, la réactivité doit encore être améliorée.
Pour ce faire, la plus grande entreprise de sous-licence de Camel Active, la Bültel Worldwide Fashion GmbH, située à Salzbergen en Allemagne, assumera la responsabilité totale de tous les groupes de produits de la marque en Europe. Bültel reprendra les activités du précédent donneur de licence principal, CMLC GmbH, filiale du groupe de sociétés Seidensticker à Bielefeld (Allemagne). Le traitement et la livraison de la saison Automne-Hiver 2019 se feront dans le cadre de la structure existante. Pour la saison Printemps-Été 2020, le groupe Bültel prendra le relais.
- le 21/01/2019

Copyright
DGT Associés

DGT ASSOCIÉS - SARL au capital de 7.622 - RCS CRETEIL B 420 495 970

Rédaction : 46, rue du Général-Chanzy 94130 Nogent-sur-Marne
Tél: 33 (0) 1 48 77 37 06 - Fax: 33 (0) 1 48 77 37 36

Publicité & Abonnements: 25, rue Fernand Pelloutier 92100 BOULOGNE
Tél: 33 (0) 1 46 05 40 24 - Fax: 33 (0) 1 46 05 40 25

Website design, webmastering and webhosting by & @ HENDERSON PACIFIC